Par , le 16 juin 2012 à 17h10, mis à jour le 17 juin 2012 à 16h49

24 Heures du Mans 2012 : bon début des Audi, cauchemar pour les Pescarolo

Les Audi contrôlent toujours le podium aux alentours du vingtième tour. Les Toyota restent en embuscade. Les Pescarolo de Bourdais et Collard vivent un cauchemar

Partager :
24h Mans 2012 presentation Audi R18 TDI OAK Racing LMP1 01

Le début de course est quasi parfait pour les Audi, le podium étant toujours sous contrôle après plus d’une vingtaine de tours.

 

 

Arrêt très tôt des hybrides

 

On savait le modèle hybride e-tron quattro plus puissante que l’Audi Ultra, la monoplace victorieuse l’an dernier. Mais pas forcément plus gourmande. En effet, c’est au dixième tour que Lotterer a observé son premier arrêt ravitaillement, soit plus tôt que la voiture classique de Duval. Ce dernier s’est d’ailleurs fait une frayeur des suites d’une crevaison lente l’obligeant à stopper une deuxième fois. Celle de Rockenfeller a dû rentrer dans les stands.

 

 

Toyota reste en embuscade

 

Les Toyota des trios Davidson/Buemi/Sarrazin et Wurz/Lapierre/Nakajima sont, pour le moment, derrière les Audi. La marque japonaise ne semble pas rencontrer de soucis de fiabilité, contrairement à sa rivale. Les pit stop se sont passés sans encombre et les pilotes vont sans doute attendre qu’une brèche s’ouvre pour s’y engouffrer. Le podium est sans doute l’objectif.

 

 

Le cauchemar de Pescarolo

 

Tandis que la Pescarolo de Collard a bien failli ne pas partir et continue d’inquiéter, mécaniquement parlant, voilà que celle de Bourdais fait des siennes. Son premier arrêt s’est transformé en rentrée dans le stand pour réparation. D’après le coureur français, sa Pescarolo Dome fait face à un souci d’alternateur et de transmission à l’arrière droit. Ces 24 Heures du Mans sont un véritable cauchemar pour la team.

 

 

Les Toyota vont-elles finir par prendre le dessus sur les Audi ?

 

 

Top 10 des 24 Heures du Mans aux alentours du 20ème tour (catégorie 1)

 

1. Fässler/Lotterer/Tréluyer (Audi e-tron)

2. Capello/Kristensen/McNish (Audi e-tron)

3. Dumas/Duval/Gene (Audi Ultra)

4. Wurz/Lapierre/Nakajima (Toyota)

5. Davidson/Buemi/Sarrazin (Toyota)

6. Prost/Jani/Heidfeld (Rebellion Lola-Toyota)

7. Bonanomi/Jarvis/Rockenfeller (Audi Ultra)

8. Belicchi/Primat/Bleekemolen (Rebellion Lola-Toyota)

9. Montagny/Baguette/Kraihamer (OAK Pescarolo-Judd)

10. Brabham/Chandhok/Dumbreck (JRM HPD)

Publier un commentaire