Matthieu Lauraux
Par
le 03 août 2012 à 10h19 , mis à jour le 03 août 2012 à 10h39

Arrinera Hussayra : le nouveau supercar polonais définitif

Il y a un an à peine, un constructeur inconnu, répondant au nom de Arrinera, dévoilait un prototype. Les ambitions de ce polonais ne s'affaiblissent pas, la version finale se révélant avec son nom de scène.

Partager :
Arrinera Hussarya 2012
Venue de l'Est, cette Arrinera Hussayra est enfin baptisée et revoit esthétiquement sa copie.
 
 

Histoire

 

Le 9 juin 2011, l'inconnu frappait aux portes des médias. Arrinera Automotive, un constructeur polonais ayant notamment le soutien du génie Lee Noble, présentait un concept de supercar. Un peu grossier visuellement, ce coupé a détaillé ses caractéristiques au fil des mois, et même son prix, fixé à 116.740 euros ! 14 mois plus tard, soit aujourd'hui, la voiture sort de sa chrysalide et prend sa morphologie adulte, prête à s'envoler dans un segment impitoyable.

 

Enfin un nom

 

 

Dicté apparemment par l'aérodynamique, Arrinera racontant que son bébé est le lieu "où l'air rencontre le carbone", ce supercar prend le nom de Hussayra, nom donné aux hussard polonais du 17ème siècle, espérant reprendre leurs qualités de "puissance, vitesse et beauté". En tous cas, le dessin est dans son époque, mais, malheureusement, surtout celle des autres.

 

 

 

Dessin revu

 

Après que le prototype ait pioché largement chez Lamborghini, notamment la Reventon, cette Arrinera définitive prend déjà par son patronyme un rapprochement avec une rivale, la dernière Pagani (Huayra). Stylistiquement, la Hussayra garde un avant très similaire au concept, soit des traits de Murciélago, le profil est une copie non parfaite de l'Aventador, la palme revenant aux rétroviseurs, au capot moteur et même aux jantes ! A l'arrière, un peu de distinction, même si la Ferrari 458 Italia semble être un ingrédient majeur. Le résultat est loin d'être désagréable, mais on comprendrait un colère venant de Sant'Agata Bolognese.

 

 

Mécanique

 

Le bloc n'est pas maison mais emprunté à General Motors, en l'occurrence le bloc LS9 de la Corvette ZR1. Ce 6.2 litres V8 de 650 chevaux devrait pousser la Hussayra à 100 km/h en quelques 3,2 secondes, les 200 km/h en 8,9 s, et atteindre 340 km/h en pointe, mais pas de chiffres définitifs avant un an, le temps qu'Arrinera effectue ses tests. Car oui, le supercar ne sera pas en vente avant fin 2013.

 

 

Fabriquée à 33 exemplaires dans sa première édition limitée présentée dans 1 mois, l'Arrinera Hussayra reste encore un concept visuel pour encore 18 mois.

 

 

Publier un commentaire