Matthieu Lauraux
Par
le 06 juillet 2012 à 18h57 , mis à jour le 07 juillet 2012 à 19h51

Fiat 500L : tout ce qu'il faut savoir !

Modèle totalement inédit chez Fiat, le 500L est un dérivé familial compact de la célèbre Cinquecento. Lancé ce mois de juillet, il dévoile toutes ses caractéristiques.

Partager :
Fiat 500L 2012
S'aidant du succès de la 500, le Fiat 500L veut marcher sur les plates-bandes du MINI Countryman.
 
 

Qui est ce 500L ?

 

La star chez Fiat, c'est la 500 ! Logique que le constructeur veuille capitaliser sur cette marque maintenant relancée il y a 5 ans, c'était un 4 juillet 2007. Suite à la sportive Abarth et au cabriolet 500C, c'est une familiale qui est proposée, la 500L. On trouvera ainsi étrange que ce soit la 500 qui aille gonfler, car les 4,14 mètres de long sont plus proches d'une Punto. Allure réhaussée à 1,66 m (+18 cm) et largeur accrue à 1,78 m (+16 cm), c'est une véritable 500 aux hormones.

 

 

 

 

Pourquoi L ?

 

Trois significations du "L" définissent le monospace compact italien, selon la marque. Le premier "Large" pour son "espace efficace" illustrant les trois sièges arrière rabattables indépendamment pour un plancher plat, et le coffre de 400 litres, le deuxième Light pour la "technologie altruiste", designant finalement ses moteurs et finitions décrites plus bas, et Loft pour la "dimension personnelle" soit la luminosité à bord, les combinaison de couleurs et sa Lineaccessori permettant le choix de 100 accessoires.

 

 

Les finitions

 

Fiat aime les propositions à trois, ainsi la 500L se décline en 3 niveaux d'équipements. Le premier "Pop" offre 6 airbags, ESP, autoradio CD/MP3, jantes 15 pouces, siège conducteur réglable en hauteur, ou vitres avant électriques. Le second "Easy" rajoute jantes 16 pouces, chrome et rétroviseurs électriques couler carrosserie pour le style, système télématique avec écran tactile 5 pouces et connectique Bluetooth/USB, commandes au volant ou climatisation pour l'intérieur. Enfin, "Lounge" offre antibrouillards, toit panoramique vitré, climatisation automatique, radar de recul, capteur de pluie et lumière ainsi que les vitres électriques surteintées.

 

 

 

Les motorisations

 

Pas de gamme élargies au possible, la Fiat 500L se contentera de trois blocs, deux essence et un diesel. Ce dernier, qui devrait constituer la majorité des ventes, est le 1,3 litre MultiJet 2, puissant de 85 chevaux au couple de 200 Nm, et le seul à obtenir un boîte 5 rapports, mais le plus économe, consommant 4,2 l/100km en moyenne, et rejettant 110 g/km. Les essence sont le 0.9 litre TwinAir de 105 ch, proche en pollution du diesel (4,8 l/100km, 112 g/km), et le 1.4 litre 95 ch moins optimisé, consommant davantage (6,2 l/100km, 145 g/km) donnant un malus de 200 euros.

 

 

Ses rivales

 

Des concurrentes directes, il y a en a encore peu. Le plus vendu est le Citroën C3 Picasso (31.000 unités l'an dernier) et le plus tendance le Nissan Juke (+ de 20.000 exemplaires l'an dernier) et très bien installé depuis son lancement en 2010. Les autres récupèrent les miettes, à savoir le MINI Countryman très similaire de ligne (6.300 ventes), les Kia Venga/Soul (7.300 ex.) ou les oubliés Suzuki SX4, Toyota Urban Cruiser, Hyundai ix20 et Nissan Note. Mais attention à la nouvelle vague des Ford B-Max, Opel Mokka, Chevrolet Trax, Renault Captur et probable Peugeot 2008, qui pourrait lui être fatale.

 

 

 

 

Ne manque ainsi que les prix pour ce Fiat 500L, qui nous les communiquera ultérieurement. Mais parions déjà sur un prix de base à 15.000 euros.

 

 

Publier un commentaire