En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
CITROËN

Essai CITROËN DS5 - 2011

A partir de 29 300 €

La Citroën DS5 à l'essai !

Dernière arrivée dans le haut de gamme de la marque Citroën, la DS5 est passée entre les mains d'Automoto. Originale et positionnée premium, peut-elle faire peur à la concurrence allemande


Présentation


Avec les DS3 et DS4, et désormais DS5, Citroën a marqué les esprits avec une nouvelle gamme Distinctive Series. Longue de 4,53 mètres, la Citroën DS5 se veut comme le pendant premium de la C5. Sauf qu'elle taille 25 cm de moins que la berline, et est concrètement le pont entre la DS4 et la C5. Notre version essayée était dotée du moteur diesel 2.0 litres HDi de 160 chevaux, atteignant les 100 km/h en 10,1 secondes, en finition Sport Chic avec options, coûtant 40.640 euros.

Citroën DS5 essai
Lunette réduite, double sortie d'échappement, le hayon se veut très agressif
 

Un pari esthétique

Pour faire face à la qualité allemande, la marque joue la carte séduction et originalité. La nouvelle DS5 n'y déroge pas, avec une ligne inspirée du concept C-Sportlounge de 2005. Un crossover au carrefour des carrosseries, renforcé de chrome et d'optiques agressives. L'intérieur est original, inspiré de l'aéronautique, avec ses boutons dignes d'un tableau de bord d'avion, et un dessin fort. Par contre, la qualité et la finition n'égalent pas les rivales d'outre-Rhin, mais il faut avouer que Citroën a énormément progressé !

Citroën DS5 essai intérieur
Design étudié, finition soignée, c'est bien un haut de gamme
 

Au volant

Bien assis derrière son volant, nous avons été confortablement emmené par cette DS5. Petit bémol, le moteur HDi est encore un peu rugueux, et monte un peu trop dans les décibels. Lourd de plus de 1.500 kgs, le curieux Citroën est pourtant dynamique, sauf s'il on évite les routes dégradées, les suspensions étant un peu sèches. Si les 160 chevaux ne sont pas foudroyants dans l'imposant crossover, l'efficience est au rendez-vous, avec 5,6 l/100 km en moyenne, mais les 160 g/km rejetés ne feront pas éviter les 750 euros de malus.

Citroën DS5 essai
Break ? Coupé ? SUV ? Aucun, c'est un crossover !
 

Au catalogue

Outre la version HDi 160 ch essayée, existe le e-HDi 110 dans la gamme diesel. En essence, deux blocs sont disponibles, un 1.6 litre THP décliné et 155 et 200 chevaux. Et exclusivité de PSA, le Citroën DS5 peut s'équiper d'un système hybride diesel, nommé Hybrid4, moins gourmand. Trois finitions sont disponibles : Chic, So Chic et Sport Chic.

La Citroën DS5 est disponible à partir de 29.300 euros (e-HDi 110 Chic), et grimpe à 41.390 euros (Hybrid4 Sport Chic), bonus déduit.

Envoyer

  • fandauto69, le 08/11/2011 à 18h20 : La phrase suivante tirée de votre premier paragraphe peut porter à confusion chez les lecteurs : "Longue de 4,53 mètres, la Citroën DS5 se veut comme le pendant premium de la C5". Il ne me semble pas que Citroën ait jamais prétendu que tel était le cas... Et d'ailleurs, ça ne l'est pas dans les faits. La DS5 se veut avant tout comme le porte étendard de la ligne DS et non pas comme une extrapolation de la C5 telles que le sont ses "petites s?urs"... S'il est besoin d'en apporter la preuve, alors, il convient de préciser que la DS5 est bâtie sur une plateforme de 3008/5008/C4 Picasso (d'où la commercialisation future d'une variante Hybrid4...) alors que la C5, quant à elle, conserve l'exclusivité de motorisations telles que le 2.2HDi 204ch ou le V6 3.0HDi 240ch (ce dernier n'étant adaptable que sur sa plateforme...).