En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
SUZUKI-MOTO

Essai SUZUKI-MOTO RM125 - 2008

A partir de 5 999 €

Diable jaune en 125

Plébiscitée pour la maniabilité et la précision de sa partie-cycle, la RM125 est également reconnue pour l'incomparable rendement de son moteur. Déjà profondément revu en 2004 (chambre de combustion redessinée, piston à calotte plate, système de commande des valves favorisant la régularité de l'arrivée de la puissance, bielle rallongée de 8 mm pour améliorer les relances à mi-régime...), le monocylindre deux temps à refroidissement liquide a bénéficié, en 2006, de nouvelles évolutions qui lui ont permis de conserver un niveau de performances optimal : cartographie du CDI et boîte à clapets modifiés pour augmenter le couple à mi-régime, dessin de la chambre d'échappement identique à celui des machines officielles, piston modifié au niveau de l'ergot de segment pour améliorer l'étanchéité... Associé à une boîte 6 vitesses, ce moteur permet à la RM125 de rester l'arme absolue dans la catégorie des 125 cm3. Il prend place dans un rigide cadre simple berceau dédoublé en tube d'acier, associé à une fourche inversée Showa de 47 mm de diamètre réglable en compression (22 positions) et en détente (20 positions), et à un bras oscillant en aluminium contrôlé par un monoamortisseur ...

Plébiscitée pour la maniabilité et la précision de sa partie-cycle, la RM125 est également reconnue pour l’incomparable rendement de son moteur.

Déjà profondément revu en 2004 (chambre de combustion redessinée, piston à calotte plate, système de commande des valves favorisant la régularité de l’arrivée de la puissance, bielle rallongée de 8 mm pour améliorer les relances à mi-régime...), le monocylindre deux temps à refroidissement liquide a bénéficié, en 2006, de nouvelles évolutions qui lui ont permis de conserver un niveau de performances optimal : cartographie du CDI et boîte à clapets modifiés pour augmenter le couple à mi-régime, dessin de la chambre d’échappement identique à celui des machines officielles, piston modifié au niveau de l’ergot de segment pour améliorer l’étanchéité…

Associé à une boîte 6 vitesses, ce moteur permet à la RM125 de rester l’arme absolue dans la catégorie des 125 cm3. Il prend place dans un rigide cadre simple berceau dédoublé en tube d’acier, associé à une fourche inversée Showa de 47 mm de diamètre réglable en compression (22 positions) et en détente (20 positions), et à un bras oscillant en aluminium contrôlé par un monoamortisseur Showa, ajustable en vitesse de compression (16 lentes et 4 rapides) et réglable en précharge et en détente. Des suspensions de « pro » qui effacent littéralement les whoops et qui permettent d’atterrir en souplesse sur les sauts les plus hauts.

Pour arriver à un poids plume de 87 kilos, la RM125 chasse le moindre gramme superflu. Elle est équipée d’un guidon Renthal en aluminium beaucoup plus léger qu’un guidon classique et, pour 2007, elle bénéficie de protections de fourche allégées. Parmi les autres modifications apportées cette année à la RM125 on note aussi l’apparition d’une déco plus agressive et d’une selle dont la nouvelle texture améliore le grip du pilote.

Verdict Automoto

Les photos SUZUKI-MOTO RM125

Envoyer