En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
VOLKSWAGEN

Essai VOLKSWAGEN PASSAT - 2005

A partir de 19 980 €

PASSAT - 2005

Passat! Un nom fétiche pour Volkswagen, puisque nous en sommes déjà à la sixième génération depuis 1973, avec largement plus de 13 millions d’exemplaires diffusés à travers le monde. L’actuelle, introduite en 2005, et secondée par un break SW en 2006, est nettement plus ambitieuse, et beaucoup plus statutaire que ses aînées, avec son empattement long (2,71 m) et ses 4,76 mètres de longueur, qui en fait presque une grande routière à part entière, capable de rivaliser sans complexe avec les cousines de chez Audi… Basée sur la plate-forme (allongée) de la Golf, la Passat actuelle bénéficie donc de mécaniques transversales, qui lui assurent une habitabilité hors normes pour cette classe de voiture, en particulier aux places arrière. Seul le tunnel central (qui rappelle que cette voiture peut bénéficier d’une transmission intégrale 4Motion) obère quelque peu la place dévolue aux jambes du passager du centre de la banquette. A cette cellule au format XXL, la Passat ajoute un très vaste et très profond coffre dont l’entrée est simplement un peu étroite. Les dossiers arrière se rabattent et permettent d’emporter des objets encombrants. Malheureusement, il est impossible d’obtenir un plancher plat puisque les assises sont fixes, et surtout en raison de la présence encombrante d’un renfort de coque entre les roues arrière. Rigidité de caisse oblige… C’est pour la bonne cause, certes, mais c’est bien dommage quand même. Bien que plus fortement charpentée que la précédente, l’actuelle Passat a beaucoup gagné en finesse et en élégance. Son habitacle bien présenté, avec une très belle planche de bord bi-ton à la finition soignée, contribue à valoriser cette voiture qui n’a plus grand-chose à envier sur ce plan à une Audi A6. Les rangements sont nombreux et pratiques et l’ergonomie générale est bien conçue. La Passat a également adopté les suspensions de la Golf, bien sûr, mais avec des raideurs adaptées à sa masse supérieure. Le résultat est globalement très satisfaisant. Les mouvements de caisse sont bien contenus, contrairement à ce qu’on avait connu avec la génération précédente. Les tressautements et les percussions sont aujourd’hui bien filtrés, même si la Passat


Volkswagen Passat

Passat! Un nom fétiche pour Volkswagen, puisque nous en sommes déjà à la sixième génération depuis 1973, avec largement plus de 13 millions d'exemplaires diffusés à travers le monde. L'actuelle, introduite en 2005, et secondée par un break SW en 2006, est nettement plus ambitieuse, et beaucoup plus statutaire que ses aînées, avec son empattement long (2,71 m) et ses 4,76 mètres de longueur, qui en fait presque une grande routière à part entière, capable de rivaliser sans complexe avec les cousines de chez Audi...

Basée sur la plate-forme (allongée) de la Golf, la Passat actuelle bénéficie donc de mécaniques transversales, qui lui assurent une habitabilité hors normes pour cette classe de voiture, en particulier aux places arrière. Seul le tunnel central (qui rappelle que cette voiture peut bénéficier d'une transmission intégrale 4Motion) obère quelque peu la place dévolue aux jambes du passager du centre de la banquette.

A cette cellule au format XXL, la Passat ajoute un très vaste et très profond coffre dont l'entrée est simplement un peu étroite. Les dossiers arrière se rabattent et permettent d'emporter des objets encombrants. Malheureusement, il est impossible d'obtenir un plancher plat puisque les assises sont fixes, et surtout en raison de la présence encombrante d'un renfort de coque entre les roues arrière. Rigidité de caisse oblige... C'est pour la bonne cause, certes, mais c'est bien dommage quand même.

Bien que plus fortement charpentée que la précédente, l'actuelle Passat a beaucoup gagné en finesse et en élégance. Son habitacle bien présenté, avec une très belle planche de bord bi-ton à la finition soignée, contribue à valoriser cette voiture qui n'a plus grand-chose à envier sur ce plan à une Audi A6. Les rangements sont nombreux et pratiques et l'ergonomie générale est bien conçue.

La Passat a également adopté les suspensions de la Golf, bien sûr, mais avec des raideurs adaptées à sa masse supérieure. Le résultat est globalement très satisfaisant. Les mouvements de caisse sont bien contenus, contrairement à ce qu'on avait connu avec la génération précédente. Les tressautements et les percussions sont aujourd'hui bien filtrés, même si la Passat demeure un peu plus raide que ses rivales françaises, au confort un peu plus ouaté.

L'isolation aux bruits d'air et de roulement a suivi la même évolution favorable au point que voyager dans l'environnement serein d'une Passat est très reposant. Le freinage est efficace et la facilité de dosage fournie par la pédale est très agréable.

Côté motorisations, la Passat offre une large palette de mécaniques à essence, désormais tous à injection directe, et suralimenté pour bon nombre d'entre eux dont les brillants 1.4 et 1.8 litre, sans parler du très bon 2.0 TFSi qui donne 200 bons chevaux, et 280 Nm de couple, pour des reprises plutôt pêchues. Enfin, au sommet, trône le V6 3.2 FSI, fort de ses 250 ch, d'une transmission intégrale et d'une boîte robotisée DSG de série, comme pour affirmer son rôle de porte-drapeau de la gamme.

Côté Diesel, le 1.9 TDI de base se contente de 105 petits chevaux, mais offre un couple déjà copieux, qui donne à la Passat des reprises correctes. Viennent ensuite le TDI 140 ch (le juste milieu, d'autant qu'il n'est guère plus gourmand à l'usage), et un TDI 170 qui doit permettre de patienter en attendant l'arrivée d'un V6 Diesel, qui serait quand même plus conforme à la stature que veut se donner cette Passat.

D'ailleurs, on attend pour cette année l'arrivée d'une version qui décoiffe, une très teigneuse R36 au grand méchant look, dont le moteur devrait délivrer quelque 300 chevaux! Ça risque de faire du bruit dans Landerneau...

La Passat a beaucoup changé, beaucoup mûri. Aujourd'hui, il s'agit d'une grande voiture à l'aspect flatteur. Revers de la médaille, elle est encombrante et peu adaptée à un usage urbain. Réalisée avec soin, agréable à vivre et disposant d'une gamme de moteurs et de transmissions, presque complète, elle a corrigé la plupart de ses défauts.

Verdict Automoto

+
Habitabilité remarquable
Très grand coffre
Excellente consommation (TDI)
Bon comportement routier
Voiture confortable
Qualité de fabrication
-
Voiture encombrante
Accès au fond du coffre peu pratique
Modularité décevante
Endurance des freins perfectible
Pas d’évolution remarquable cette année
Les photos VOLKSWAGEN PASSAT

Envoyer

VOLKSWAGEN NEUVES JUSQU'à -35%

Toutes les Volkswagen neuves jusqu'à ...