En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

(R)

  • Départ dans :

Le pronostic en détails

C'est pas de la tarte !... Pourrait-on s'exclamer, concernant le premier quinté de la nouvelle semaine. En effet, ce Prix de Compiègne qui se court à Longchamp (4 ans, 2000 mètres grande piste) nous aiguille sur une course de référence (23 mai, même parcours) dont les protagonistes ont pratiquement tous fini sur la même ligne (un grand bravo au handicapeur !), dans une arrivée particulièrement mouvementée puisque le gagnant, UN AIR DE SALSA, fut rétrogradé.

Question : une telle ligne est-elle vraiment fiable dans la mesure où l'on aurait pu recourir la même course dix fois avec dix arrivées différentes ? Réponse : évidemment non, du moins pas dans son intégralité. Il serait effectivement très étonnant de retrouver les sept concurrents qui ont participé à ce Prix du Parc Monceau, à la même place ! Maintenant, toutes les interprétations et projections sont possibles, sachant que le facteur chance est toujours un intervenant à prendre très au sérieux, dans ce genre de courses.

Par exemple, mon favori BOROX devra impérativement prendre un bon départ et bénéficier d'un train soutenu, sinon son n°1 à la corde, qui est avant le coup un avantage, risquerait de se retourner contre lui. Je compte donc sur l'habileté de Christophe Lemaire (notre photo en compagnie de votre serviteur, dans le rond de présentation à Longchamp) pour tirer profit de la situation, quelle qu'elle soit, et improviser dans le bon sens. 

Lauréat malheureux du Prix du Parc Monceau, puisque rétrogradé sur la tapis vert, UN AIR DE SALSA se voit confronté à un problème identique à celui de BOROX puisqu'il s'élance de la stalle n°2. Comme il doit impérativement pratiquer la course d'attente, son jockey, Raphaël Marchelli, ne va pas s'amuser ! Le scénario idéal consisterait à prendre le sillage d'un bon leader, tout près de la corde, et prier pour une ouverture providentielle à mi-ligne droite... il n'est malheureusement pas le seul à espérer ce déroulement ! 

MONTSERRAT n'est pas facille à monter non plus. On l'a vu dernièrement avec un démarrage prématuré qui lui a valu une 7ème place... quand à cent mètres du poteau il luttait encore pour la première ! Thierry Thulliez devra donc le faire accélérer au bon moment - s'il le peut - ni trop tôt, ni trop tard. TIGER VILLAGE et DESERT CRY peuvent être retenus ensuite. ils ont en commun leur régularité... mais ils occupent chacun une extrémité de l'échelle des poids, avec un différenciel de 11 livres. Pour sa régularité et sa grande forme, INSIDE MAN est aussi un choix logique, comme les perfectibles TAKYRO et LANDO JUNIOR.