En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
Par le 18 février 2011 à 14h14mis à jour le 22 février 2011 à 11h23

La 26e campagne des Restos du coeur

Président des Restos du Coeur depuis 8 ans, Olivier Berthe dresse un bilan alarmant de la situation actuelle avec 103 millions de repas distribués lors de la dernière campagne. Il fait le point sur cette 26e campagne lancée en novembre dernier.

olivier-berthe

Aujourd'hui, que seraient les Restos du Cœur sans les Enfoirés ?


Nous sommes incapables de le dire car Coluche a pratiquement lancé les Restos en faisant appel à des artistes pour l'aider à trouver les premiers financements. L'association est partie de rien et seules les premières manifestations ont permis de faire rentrer de l'argent dans les caisses. On parlait alors de concerts, les Enfoirés n'existaient pas encore mais le concept était né. Depuis maintenant plus de 20 ans, les Enfoirés représentent à peu près entre 16 et 25% des ressources des Restos. L'an dernier, c'était 18%. Sans eux, nous perdrions donc 1/5e de notre moyen d'action. Cela représente 27 millions d'euros. Imaginez que sur un budget total de 152 millions, nous supprimions cette partie-là : le prix d'un repas coûtant à peu près 1 euro, nous en perdrions donc 27 millions ! Les Restos financent aussi des actions d'insertion et de logement. Les Enfoirés permettent aussi et surtout une exposition unique de l'association. C'est un relais d'information et un moyen d'interpellation très forts de l'opinion publique à notre combat.

 

Parlez-nous de cette 26e campagne...


L'association a ses grands rendez-vous annuels parmi lesquels le lancement de sa campagne, fin novembre, début décembre. C'est un moment très fort car nous nous mobilisons dans plus de 2 000 endroits en France, le même jour. C'est, chaque année, le moyen de faire passer le même message au niveau national et local pour les 58 000 bénévoles qui se mobilisent et de parler des projets à venir. L'autre grand moment, ce sont évidemment les 7 concerts des Enfoirés et la diffusion du spectacle sur TF1, suivie d'une seconde partie de soirée consacrée aux actions des Restos du Cœur. Celle-ci clôt en quelque sorte la campagne. Le magazine qui suit nous permet de faire le point sur la situation et d'interpeller à nouveau l'opinion publique sur la situation alarmante à laquelle nous faisons face quotidiennement. On ne peut pas aligner des chiffres d'année en année en se disant que nous aurons toujours plus de ventes de CD pour faire face. Ce n'est pas notre vision des choses.

 

Combien de bénévoles les Enfoirés mobilisent-ils ?


C'est assez nouveau que d'associer les bénévoles aux Enfoirés car cette grande ruche mêle essentiellement des métiers du spectacle. On ne s'invente pas éclairagiste, maquilleur ou caméraman... Mais depuis 2 ans, des bénévoles peuvent effectivement prêter main forte. Ils sont 120 à Montpellier à se rendre utiles pour les doublures lors des répétitions, pour l'acheminement des personnes mais il y a aussi des barmen, des hôtesses d'accueil... sur un total de 500 personnes mobilisées sur l'événement.

 

Quid des droits de diffusion ?


Très clairement, nous lançons chaque année un appel d'offre aux chaînes en leur demandant de nous faire des propositions. On retient évidemment la meilleure car nous avons tous conscience du poids économique que cela représente. Au-delà de cet aspect, il est aussi capital que tous les moyens techniques et logistiques soient mis en œuvre afin que nous ayons le plus beau spectacle possible et que les téléspectateurs aient ensuite envie d'acheter le CD et le DVD. Le don de la chaîne rentre dans nos finances et nous permet de financer nos actions et nos missions sociales.

 

L'éphémère s'est installé dans le temps : est-ce à dire que l'Etat ne fait pas ce qu'il faut pour essayer d'endiguer la pauvreté ?


C'est une évidence. Si l'ensemble des acteurs publics avaient eu des politiques plus efficaces depuis 25 ans, nous n'en serions pas là. Lorsque Coluche a lancé les Restos, 8,5 millions de repas ont été distribués la première année. Nous en avons distribué 103 millions l'an dernier. Si l'on fait le cumul, nous serons, à la fin de cette campagne, à 1,5 milliard. Nous accueillons toujours plus de monde et, cette année encore, nous connaissons un accroissement de l'ordre de 5% des personnes qui fréquentent les Restos. Alors oui, la collectivité nationale n'a pas été à la hauteur de la situation, ni en matière d'emploi, de logement et d'aide d'urgence. Heureusement, des associations comme les Restos œuvrent et mobilisent des centaines de milliers de donateurs et des dizaines de milliers de bénévoles pour compenser. Sans ces 58 000 bénévoles chaque jour sur le terrain, la situation serait ô combien plus grave et dramatique. Nous regardons donc plutôt ce que l'on permet de faire que ce qui n'a pas été fait.

 

Quel retour avez-vous des politiques ?


Ils font preuve d'une grande compassion pour notre action. Soyons lucides, ils ne peuvent pas tout. La première interpellation de Coluche était très claire sur ce point : les politiques ne font pas forcément les choses, nous, nous savons ce qu'il faut faire et nous allons le faire. Alors bougeons-nous, mobilisons-nous et les politiques ne pourront pas rester inactifs.

 

 

 

Soutenez les Restos du Coeur

  • Faire un don aux Restos du coeur

30ème campagne des Restos du Coeur

LES DERNIÈRES NEWS RESTOS DU COEUR ET LES ENFOIRÉS

RESTOS DU COEUR 1
Par Elodie LEROY, le 21 novembre 2014 à 16h49, mis à jour le 21 novembre 2014 à 17h01

30ème campagne : Les Restos encore et toujours là !

Avec un million de personnes accueillies lors de la précédente campagne et 130 millions de repas servis dans les 2 090 centres, les Restos du Coeur tiennent bon dans un contexte ...

Les enfoirés en choeur
Par Elodie LEROY, le 19 novembre 2014 à 09h36, mis à jour le 11 décembre 2014 à 18h00

Les Enfoirés en Choeur

Vendredi 12 décembre à 20h55, Les Enfoirés vous donnent rendez-vous sur TF1, pour une soirée unique animée par Michèle Laroque et Kad Merad, à l'occasion de la 30ème campagne des ...

logAudience