Exclu- Super Nanny : "A chaque épisode, il se passe quelque chose qui m'émeut"

Voir le site Super Nanny

Super Nanny la 50ème
Par Chloe Manseau|Ecrit pour NT1|2016-10-26T13:13:15.076Z, mis à jour 2016-10-27T08:40:46.728Z

Sylvie Jenaly, notre Super Nanny revient le 18 novembre sur NT1 pour un épisode bouleversant avec la 50eme famille. L'occasion pour elle de faire le bilan de son expérience dans une interview exclusive et de nous parler de ses engagements.

Le 18 novembre prochain sur NT1 vous revenez pour un nouvel épisode de Super Nanny dans lequel vous allez intervenir dans votre 50 ème famille. Quel bilan tirez-vous de votre expérience jusqu’à présent ?

Je me souviens très bien du 50 ème épisode. C’était extrêmement émouvant pour moi l’arrivée de ce nouveau-né, situation inédite dans Super Nanny. Et puis surtout la surprise de réaliser qu’on en était déjà à la 50 ème famille. Evidemment, c’est beaucoup d’émotion pour moi, parce que c’est vraiment une expérience extraordinaire, magnifique avec des rencontres  incroyables. Tous ces enfants m’ont vraiment permis de compléter mon expérience. Je ne m'occupe pas seulement d'enfants, je dois tenir compte de la personnalité de chaque membre de la famille pour insuffler le message à faire passer. Super Nanny est pour moi une expérience riche en apprentissage et en réflexion. 

Quel est le principal enseignement que vous avez tiré de votre rôle de Super Nanny ?

Je crois que le plus bel enseignement dans cette aventure, c’est la surprise avec laquelle le message passe relativement bien et vite. C’est surprenant et c’est bluffant. Je me dis souvent, ce n’est pas possible, c’est allé tellement vite 

Est-ce que vous pouvez nous raconter votre plus beau souvenir ?

Je n’en ai pas un en particulier. A chaque émission, il se passe une situation qui m’émeut. En revanche, systématiquement à la fin de chaque tournage, au moment où je dois partir, les enfants n’en ont pas forcément envie... Ce n’est pas un moment évident à vivre pour les familles et pour moi.

Est-ce que vous arrivez à garder contact avec certaines familles ?
Je laisse toujours mes coordonnées téléphoniques. Chaque famille sait qu'elle peut m’appeler quand ils veulent. Mais pour moi, vraiment, le but du jeu est qu’ils arrivent à continuer leur route sans moi. Quoi qu'il en soit, si on me sollicite, je réponds toujours présente.

"C'est une expérience riche en apprentissage et en réflexion" 

Dans cet épisode, consacré à votre 50 ème famille, vous avez eu un cadeau quelque peu particulier. Vous pouvez-vous raconter comment vous avez vécu cette naissance. A l’image, vous faites preuve de beaucoup de sang froid face à l’urgence de la situation.

La  naissance faisait déjà partie de mon travail avant Super Nanny. Pour moi, c’est quelque chose qui se fait naturellement. Il ne faut surtout pas paniquer puisque c’est déjà suffisamment stressant pour la maman sans en rajouter. Au contraire, il faut la rassurer ainsi que toute la famille. Surtout que là, c’était une naissance avec un petit peu d’avance. Donc il n’y avait pas à paniquer, il fallait juste prendre des précautions. Mais humainement, c’était vraiment beaucoup de bonheur.

Est-ce que vous avez un conseil pour les parents qui voudraient préparer leurs enfants à l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur.

Bien sûr ! Il y a tout d’abord la façon de l'annoncer. Tout ne peut pas se dire avec les mêmes mots en fonction de l’âge. Il faudra aussi s’adapter à sa personnalité et son côté émotionnel de chacun. L'arrivée d'un nouveau-né n'empêche pas de continuer à aimer les autres enfants de la même manière ! Une naissance, c’est aussi une affaire de famille, on peut par exemple faire participer tout le monde au choix d’un doudou, d’une layette. Puis pour une maman, c’est fatiguant une grossesse, c’est aussi peut-être le moment de leur faire prendre conscience qu’il va falloir être un peu plus sage

Vous êtes également la marraine d’une association qui vous tient particulièrement à cœur. Pouvez nous en parler brièvement et nous dire quelle relation vous entretenez avec elle.  

J’ai été sollicitée par beaucoup d’associations et je dois dire que je n’ai pas hésité une seconde quand j’ai rencontré Laure et Eric Schneider qui sont les fondateurs de Guéri d’un cancer. Le nom de cette association dit déjà beaucoup, puisqu’on parle de guérison, de gens qui peuvent guérir. Parce qu’on ne le sait pas assez, mais il y a beaucoup de rémissions, mais aussi de guérisons du cancer. Et c’est aussi pour donner espoir à ces familles qui sont confrontées à la maladie. Ce n’est pas parce qu’on entend le mot cancer que tout est perdu. C’est une association extrêmement positive, mais attention, on ne se leurre pas, on sait qu’il peut y avoir une issue fatale. Mais c’est aussi pouvoir se dire, ça a marché avec certains, pourquoi ça ne marcherait pas avec d’autres. On le sait, dans le protocole de guérison, le moral, l’entourage aident beaucoup à affronter la maladie.

"Ce n'est pas parce qu'on entend le mot cancer que tout est perdu"

Quels sont les prochains événements de l’association si les téléspectateurs de Super Nanny veulent se joindre à votre engagement ?

Vous pouvez vous rendre sur le site de l’association, sur la page Facebook ou éventuellement contacter Eric et Laure Schneider. Nous avons également un superbe événement en préparation. Eric (qui était condamné, mais qui est finalement en rémission) est quelqu’un de très sportif qui court beaucoup.  Il a donc décidé de rejoindre Nice à Marseille en courant. C’est à partir du 27 octobre et moi j’y serais le 2 novembre pour l’arrivée à Marseille. J’irais également rendre visite aux enfants malades du service oncologie de la Timone. On va faire un goûter tous ensemble et échanger. Tous les bénéfices de cet événement iront directement à l’hôpital. Une moitié pour la recherche, une autre moitié pour l’amélioration du quotidien des enfants malades et de leur famille.

Avez-vous d’autres projets en préparation ?

Evidemment, je souhaite de tout mon cœur pouvoir encore venir en aide à 50 nouvelles familles dans Super Nanny. Je suis intimement convaincue que le travail que je fais devrait exister dans la vraie vie. Quand je m’aperçois à quel point on peut apporter de l’aide, ça devrait être pris en compte. J’ai donc décidé personnellement d’essayer de monter une école qui formera des gouvernantes et qui viendra en aide aux gens en général. Ça sera en quelque sorte une école de Nanny. J’ai un livre également en préparation sur le thème de l’éducation, mais pas sous le format habituel que l’on connait. Je vais parler de mes expériences vécues. J’apporterais aussi ma vision des choses sur la ligne éducative à suivre.


Super Nanny

Rendez-vous le 18 novembre sur NT1 pour un nouvel épisode 


Vous pouvez retrouver Super Nanny le vendredi en prime sur NT1 et le samedi à 16h sur TF1