En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
Le 02 mars 2011 à 15h26, mis à jour le 02 mars 2011 à 15h41

Véronique Jannot dans la peau d'une couguar pour Section de recherches !

Véronique Jannot participe à un épisode de Section de recherches. Dans Sauveteurs, elle interprète une femme mûre qui sort avec un ami de son fils (joué par Jean Lipa, de Loft Story). L'actrice conserve un souvenir tendre et enjoué de ce tournage.

Commenter
Section de recherches - Sauveteurs

Comment êtes-vous arrivée sur ce projet ?


Je connais très bien Nicole Jamet et Marie-Anne Le Pezennec, les scénaristes de Section de recherches. Nous avons travaillé ensemble par le passé pour Madame le consul et Docteur Claire Bellac. Mais je ne sais pas si elles sont à l'origine de ma participation ou si l'idée est venue de la productrice, Dominique Lancelot.

Pourquoi avoir participé à cet épisode ?


Je trouve que Section de recherches est une série réussie. Et j'avais déjà tourné il y a plusieurs années avec Xavier Deluc dans Sud lointain. J'ai pensé que ce tournage pourrait être sympathique et je ne me suis pas trompée ! En plus, j'y étais entourée de jeunes garçons agréables et beaux comme des dieux. Il y a des expériences bien plus désagréables à vivre !

Comment décririez-vous votre personnage ?


Eve, juriste à Paris, entretient une liaison secrète avec un ami de son fils. J'ai appris lors de ce tournage la signification de l'expression «couguar», dont je n'avais jamais entendu parler. Je me suis d'ailleurs demandé pourquoi il existait un terme pour qualifier ces femmes qui sortent avec des hommes plus jeunes alors qu'il n'y en a pas dans le cas inverse ! Cet épisode se fait l'écho d'un phénomène de société. Les femmes sont aujourd'hui plus sûres d'elles et assument mieux cette situation. De leur côté, les jeunes hommes trouvent certainement dans ces relations une tendresse sensuelle et attentive qui leur convient. Il ne faut pas forcément voir quelque chose de pervers dans cette différence d'âge même si certaines femmes, en «quête de chair fraîche», sortent peut-être uniquement avec des jeunes hommes.

Ce n'est pas le cas de votre personnage...


Non, Eve n'est pas une «couguar professionnelle» ! Cette relation est née sans qu'elle s'y attende ou la recherche. Au début, elle a résisté : elle ne pouvait pas concevoir que son amant ait l'âge de son fils. Finalement, face à l'empressement du jeune homme, elle s'est laissée tenter par cette liaison qui s'est transformée en histoire d'amour. Mais elle l'a vécue à la fois avec beaucoup de bonheur et de malaise car elle ne savait pas comment l'avouer à ses fils.

 

Connaissiez-vous Jean Lipa qui joue le rôle de votre fils ?


En réalité, j'ai appris après le tournage qu'il avait fait Loft Story. Un jour, une journaliste m'a questionnée sur lui. J'ai répondu qu'il avait été charmant et très agréable dans le travail. Quand je lui ai demandé pourquoi elle me posait cette question, elle me l'a expliqué. Je n'avais absolument pas fait le rapprochement !

Comment avez-vous été accueillie par l'équipe de la série ?


Avec beaucoup d'affection et de tendresse. Il y avait une belle ambiance sur le plateau et j'ai rapidement eu l'impression de faire partie de l'équipe. J'ai découvert François Guérin, un metteur en scène très enthousiaste dont l'œil pétille constamment. J'adore travailler avec ce genre de personnage. Et j'étais heureuse de retrouver Xavier Deluc, même si nous n'avons finalement tourné qu'une scène ensemble. J'aurais aimé en avoir plus !

Quels sont vos projets ?


Je travaille sur plusieurs projets dans des directions très différentes mais il est encore un peu tôt pour en parler. En ce moment, j'écris notamment une bande dessinée sur un sujet qui me passionne : l'exil des enfants du Tibet. Et plus que jamais en cette période de crise, je continue avec mon association, Graines d'avenir, à chercher des fonds pour les aider.

Propos recueillis par Aurrélie  BINOIST

 

Envoyer

  • larisienne, le 11/03/2011 à 10h42 : Section de Recherches est, pour moi et de loi, la meilleure fiction policière française.

Les dernières News de Section de recherches