En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
Eurosport

Toute l'ACTU FOOT de Ligue 1

  • 10 avril 2015 - 23h52

    Après Caen - AS Monaco, Leonardo Jardim : "On saura samedi si la blessure de Toulalan est grave"

    En conférence de presse, Leonardo Jardim est revenu sur la sortie prématurée de Toulalan. On saura demain la gravité de la blessure du Monégasque.

    Je ne sais pas ce que Toulalan a, mais je crois que demain (samedi) on va savoir si c'est une blessure grave ou non. C'est à la cuisse. C'est un joueur très important pour nous, c'est le capitaine. Mais pour le match aller à Arsenal, il n'a pas joué et les autres joueurs ont fait un bon match. Donc je crois que s'il ne peut pas jouer le prochain match, il y a des solutions dans l'effectif pour le remplacer

  • 10 avril 2015 - 22h23

    Monaco s'impose à Caen (0-3) et grimpe provisoirement à la 3e place

    Après avoir laissé passer deux fois l'occasion, Monaco s'est hissé provisoirement sur le podium en s'imposant à Caen (0-3), vendredi, en ouverture de la 32e journée de Ligue 1. Anthony Martial (29e) et Bernardo Silva (64e, 84e) ont marqué. L'ASM compte un point d'avance sur l'OM, qui se rend à Bordeaux dimanche.

  • 10 avril 2015 - 11h23

    Nice fait appel de la fermeture à titre conservatoire de la Populaire Sud

    L'OGC Nice va faire appel de la fermeture à titre conservatoire de la tribune Populaire Sud décidée jeudi par la commission de discipline de la LFP à la suite des incidents survenus lors du match de Ligue 1 Nice-Evian/Thonon (2-2) samedi dernier, selon un communiqué publié vendredi.

    "Le mouvement de foule, qui a entraîné une opposition avec les stadiers et les forces de sécurité, est venu d'un acte isolé sans aucun lien avec une quelconque volonté d'en découdre en tribune présidentielle", estime le club dans un communiqué publié sur son site.

    L'autorité disciplinaire de la LFP a mis en instruction jeudi le dossier Nice-Evian/Thonon, et imposé la fermeture de la Populaire Sud, la tribune la plus chaude de l'Allianz Riviera, pour le match de la 33e journée de Ligue 1 contre le Paris SG le 18 avril.

    "Cette sanction très lourde pénalise une fois de plus le club, mais aussi des milliers de supporters étrangers à ces événements. Pour ces raisons, le club décide de faire appel de cette décision", poursuit le texte.

    Dans le communiqué publié vendredi matin, le club rapporte avoir détaillé "le déroulé des événements" à la commission de discipline et avoir insisté "sur l'interprétation et la confusion médiatique d'après-match". "A aucun moment, les dirigeants du club n'ont été confrontés de près ou de loin à un sentiment d'insécurité à leur égard", assure-t-il.

    Le virage Sud du stade niçois a déjà été fermé à trois reprises depuis le début de la saison et le match Nice-Guingamp (1-2) s'était joué à huis clos total le 13 mars dernier.

  • 10 avril 2015 - 11h23

    Souleymane Diawara (OGC Nice) écroué à Marseille, selon une source proche de l'enquête

    Souleymane Diawara, défenseur sénégalais de l'OGC Nice, a été écroué à la prison des Baumettes à Marseille, a-t-on appris vendredi de source proche de l'enquête.

    Souleymane Diawara a été interpellé dans le cadre d'une information judiciaire sur une affaire d'escroquerie dont le joueur aurait été victime et pour laquelle il a tenté de se faire justice lui-même, selon cette source confirmant une information de la Provence.

  • 10 avril 2015 - 11h00

    Ligue 1 : "L'injustice spectacle", comment l'OM a réagi à la suspension de Payet

    Après la suspension de Dimitri Payet pour deux rencontres suite à ses propos contre l'arbitrage dans les vestiaires de la rencontre OM-OL, Marseille a réagi sur son site officiel, vendredi.

    "C’est avec colère et écœurement que l’Olympique de Marseille accueille la suspension de 2 matchs infligée à Dimitri Payet par la commission de discipline de la Ligue." Les mots sont volontairement forts. L'OM a été surpris et forcement déçu de la décision de la commission de la LFP, jeudi, d'infliger deux matches de suspension à son milieu de terrain suite à ses propos après la rencontre face à l'OL, le 18 mars dernier.

    Mais le club phocéen ne s'arrête pas là et condamne, en plus, indirectement Canal + pour la diffusion des images de l'incident à l'origine de la suspension. "L’amalgame constant réalisé par certains médias entre deux affaires sans commune mesure a porté ses fruits. La décision sous pression de la commission de discipline est incompréhensible. Pour rappel, le trio arbitral, prétendument visé par les propos de frustration du meneur de jeu de l’OM, n'avait rédigé aucun rapport complémentaire à l’encontre du joueur à l'issue du match. Il s’agit bien d’un dossier instrumentalisé et instruit à charge par une émission de télévision qui a dicté un verdict qui fera date dans l’histoire de notre championnat."

    Un questionnement qui ouvre un nouveau débat que l'OM ne manque pas de pointer du doigt. "Un joueur professionnel devra-t-il attendre d’avoir rejoint son domicile pour pouvoir exprimer sa frustration sans danger d’être piégé par une caméra indiscrète ?"

    Voir le Tweet

  • 10 avril 2015 - 00h32

    Un match de suspension ferme pour Andre Ayew

    Le milieu de terrain marseillais Andre Ayew a été sanctionné d'un match de suspension ferme jeudi par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel, après avoir reçu un carton rouge après la fin du match OM-Paris SG dimanche.

    A l'issue de la défaite 3-2 des Provençaux, Ayew avait reçu un deuxième carton jaune pour être venu contester face à lui l'arbitrage de Rudy Buquet.

    Concernant ce même match, la commission de discipline devait se pencher sur le comportement des supporters marseillais (jets de boulettes, laser, fumigènes, etc.) Elle a décidé de placer le dossier en instruction.

  • 09 avril 2015 - 23h42

    Zlatan Ibrahimovic (PSG) suspendu quatre matches, Dimitri Payet (OM) deux matches

    Zlatan Ibrahimovic a été suspendu quatre matches (dont un avec révocation de sursis) par la commission de discipline de la LFP après ses déclarations à l'issue du match Bordeaux-PSG. Le Marseillais Dimitri Payet a quant à lui été suspendu deux matches.

    Le Parisien ratera Nice-PSG, PSG-Lille, PSG-Metz et Nantes-PSG. Il ne restera alors que trois matches de Ligue 1 à disputer cette saison (PSG-Guingamp, Montpellier-PSG et PSG-Reims).

    Dimitri Payet était convoqué après son coup de colère à l'issue du match contre Lyon le 15 mars (0-0). Il avait crié: "on s'est fait niquer! Enculé(s)!" aux abords du vestiaire des arbitres.

  • 09 avril 2015 - 21h45

    Pour le PSG, Ibrahimovic ne doit pas être sanctionné

    Olivier Létang, directeur sportif adjoint du Paris SG, a estimé jeudi après une audition d'une heure devant la commission de discipline que Zlatan Ibrahimovic ne devait "pas être suspendu" après ses déclarations à l'issue du match Bordeaux-PSG.

    "Pour nous, une chose est sûre: Zlatan ne doit pas être suspendu dans la mesure où il n'a tenu aucun propos grossier ou injurieux envers un membre du corps arbitral", a déclaré M. Létang à sa sortie de l'audition.

    Ibrahimovic n'était pas présent en personne devant la commission de discipline. Il était représenté par, outre M. Létang, Romain Voillemot, responsable juridique du PSG, et son avocat François Klein.

    La commission doit décider ce jeudi soir d'une sanction à l'encontre du Suédois pour ses propos envers les arbitres du match Bordeaux-PSG du 15 mars.

    "Le quatrième arbitre de la rencontre, qui était présent ce soir, a confirmé que les propos qui ont été tenus l'ont été une fois que la porte des officiels était fermée", a affirmé M. Létang.

    "Il s'exprimait envers lui-même et dans une sphère qu'on peut qualifier de privée", a-t-il encore soutenu.

  • 09 avril 2015 - 20h34

    PSG : Ibrahimovic absent et représenté à la commission

    Zlatan Ibrahimovic ne s'est pas présenté en personne jeudi soir devant la commission de discipline de la Ligue de football professionnel qui doit étudier ses déclarations à l'encontre des arbitres, mais l'attaquant suédois était représenté par un avocat et deux dirigeants du Paris SG.

    Olivier Létang, directeur sportif adjoint du club de la capitale, Romain Voillemot, responsable juridique du PSG, et François Klein, avocat du joueur, sont arrivés à la commission de discipline vers 20h15.

    La commission doit décider ce jeudi soir d'une sanction à l'encontre du Suédois pour ses propos envers les arbitres du match Bordeaux-PSG du 15 mars.

    Auparavant, la même commission avait entendu les joueurs marseillais Dimitri Payet et Andre Ayew, qui étaient accompagnés de leur président Vincent Labrune ainsi que d'avocats et de Guy Cazademont, le responsable de la sécurité du club provençal.

    Vincent Labrune a simplement déclaré qu'il ne connaissait pas les sanctions prises contre ses deux joueurs.

    Dimitri Payet était convoqué après son coup de colère à l'issue du match contre Lyon le 15 mars (0-0). Il avait crié: "on s'est fait niquer! Enculé(s)!" aux abords du vestiaire des arbitres, furieux que l'arbitre central, Benoît Bastien, n'ait pas validé un but.

    Andre Ayew a lui été expulsé après la fin du match Marseille-Paris SG dimanche, là encore pour des propos envers l'arbitre.

  • 09 avril 2015 - 17h08

    Monaco : Toulalan, Subasic, Dirar et Raggi prolongent (officiel)

    Monaco a officialisé ce jeudi les prolongations de contrat de Jérémy Toulalan, Danijel Subasic, Nabil Dirar et Andrea Raggi.

    Toulalan a prolongé de deux ans, soit jusqu'en juin 2017. Subasic a signé jusqu'en juin 2019. Dirar et Raggi sont quant à eux désormais liés avec l'ASM jusqu'en juin 2018.

    Voir le tweet

LES PLUS VUS
logAudience