Par le 30 mars 2010 à 23h00mis à jour le 31 mars 2010 à 00h14

Eto'o, le facteur X

Désireux d'étendre sa suprématie au-delà des frontières italiennes, l'Inter Milan compte sur Samuel Eto'o pour lui faire franchir un palier en Ligue des Champions. Le Camerounais a déjà frappé face à Chelsea. Toujours aussi efficace en C1, il sera l'atout maître des Italiens face au CSKA.

Eto'o, le facteur X

Quarante-cinq ans. Une éternité pour un club comme l'Inter Milan. Il faut donc remonter à 1965 pour trouver la trace du dernier sacre des Nerazzurri en Ligue des Champions. Une disette indigne du standing du club lombard. Quadruple championne d'Italie en titre, l'Inter s'est souvent cassée les dents très tôt en C1 ces dernières années. Incapable de franchir les 8e de finale depuis la saison 2005/06, le club du président Moratti a mis fin à la série noire face à Chelsea. Une qualification qui a marqué les esprits et donné de l'épaisseur aux ambitions continentale de la bande à Mourinho. Il faut dire que cette saison, l'Inter s'est doté d'une arme redoutable : Samuel Eto'o, le spécialiste de la Ligue des Champions.


A Stamford Bridge, c'est le Camerounais qui a inscrit le but de l'exploit (0-1) au terme d'un enchaînement dont il a le secret. Le genre de réalisation qui fait basculer le sort d'un match. Un art dans lequel Eto'o est passé maître. Lauréat de deux C1 avec le Barça (2006 et 2009), il a à chaque fois trouvé le chemin des filets en finale. C'est pour cet instinct de tueur dans les instants clés que l'Inter est allée le chercher en Catalogne contre Zlatan Ibrahimovic et 50 millions d'euros. Eto'o a pris le relais, avec brio même si ses statistiques tendent à prouver le contraire. Quant Ibrahimovic avait inscrit 29 buts la saison passée avec l'Inter, Eto'o n'en est pour le moment qu'à 13 unités.


Mieux qu'Ibrahimovic ?


Mais si le Suédois a fait les beaux jours des Milanais en Serie A, son incapacité à peser lors des matchs de C1 à élimination directe en a fait le bouc-émissaire désigné des mauvais résultats de l'Inter en Coupe d'Europe ces dernières saisons. Face à Chelsea, Eto'o a démontré qu'il ne se cachait pas lorsque l'enjeu enflait. Avec son célèbre sens de la formule, Jose Mourinho synthétise : "La saison dernière, le meilleur attaquant du monde, c'était Ibrahimovic. Aujourd'hui, c'est Eto'o."


Autre aspect de son jeu qui le différencie clairement d'Ibrahimovic, il ne rechigne jamais aux tâches défensives. Son sens du sacrifice est très apprécié de l'autre côté des Alpes. Son travail incessant profite notamment à Diego Milito, attaquant exclusivement axial et vrai buteur. Non seulement Eto'o se montre donc décisif mais il contribue au rayonnement collectif de son club. Une individualité au service de l'équipe, voilà peut-être ce qui manquait à l'Inter pour briller sur le Vieux Continent. Ce mercredi face au CSKA Moscou, les Milanais ont l'occasion de marquer des points en vue des demi-finales de la Ligue des champions. Un dernier carré que l'Inter n'a plus côtoyé depuis 7 ans. Mais l'arrivée de Samuel Eto'o pourrait bien bouleverser l'histoire récente des Milanais en C1.

Les COTES des prochains MATCHS
  Votre mise Gains potentiels  
samedi 19 avril à 18h30 Premier League
1.09 Chelsea
6.5 Nul
13 Sunderland
10.9 € PARIEZ
samedi 19 avril à 18h30 Serie A
1.08 Juventus Turin
6.25 Nul
15 Bologne
10.8 € PARIEZ
dimanche 20 avril à 14h00 Ligue 1
1.32 Monaco
4.2 Nul
8.5 Nice
13.2 € PARIEZ
dimanche 20 avril à 15h05 Premier League
4.4 Hull City
3.2 Nul
1.64 Arsenal
16.4 € PARIEZ
dimanche 20 avril à 21h00 Liga
1.13 Barcelone
5.9 Nul
10 Athletic Bilbao
11.3 € PARIEZ
mardi 22 avril à 20h45 Ligue des champions
1.85 Atletico Madrid
3.1 Nul
3.8 Chelsea
18.5 € PARIEZ
PUBLIER UN COMMENTAIRE
Cotes du prochain match
Coup d'envoi le 19 avril
Coup d'envoi dans 1397914200
Borussia Dortmund 1.22
Nul 4.9
FSV Mayence 7.5
Misez € et remportez 24.4 €
PARIEZ
A NE PAS MANQUER
LES PLUS VUS

LES DERNIÈRES NEWS TÉLÉFOOT

Pirlo et le Milan AC en 2004 contre le Deportivo La Corogne
Par Laurent TITY, le 16 avril 2014 à 15h36, mis à jour le 16 avril 2014 à 15h41

Dopage : Pirlo émet des doutes sur le Deportivo La Corogne de 2004

Dans son autobiographie intitulée Je pense avant de jouer, Andrea Pirlo insinue que les joueurs du Deportivo La Corogne étaient dopés en 2004. Ces quelques lignes ont évidemment ...

logAudience