En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
Par le 25 juin 2010 à 10h53

La montée du football asiatique

Sur quatre équipes asiatiques présentes au début de la Coupe du Monde 2010, deux se sont qualifiées pour les 8ème de finale : Corée du Sud et Japon .

La Corée du Sud a changé

Ils ont respectivement éliminés la Grèce et le Danemark, deux anciens champions d'Europe. Décryptage de la montée en puissance du football asiatique.

 

La confirmation sud-coréenne et la surprise japonaise
Si l'on savait que la Corée du Sud avait une équipe de qualité depuis son accession à la demi-finale de la Coupe du Monde 2002, le Japon ne semblait pas armé pour sortir de son groupe de poules. Ce n'est pas tout : en plus d'avoir sorti la Grèce et le Danemark, la Corée du Sud et le Japon ont aussi sorti deux grosses écuries africaines : le Cameroun et le Nigeria ! A noter que le sélectionneur japonais, voyait son équipe se qualifier pour les 8ème de finale. Peu de gens auraient pourtant misé sur une qualification du Japon.
 
Les qualités du football asiatique
Ce qui ressort du football asiatique lors de cette Coupe du Monde 2010 est la discipline collective. Chacun joue pour l'autre, tous attaquent et tous défendent. Leur motivation et leur entente sur le terrain leur donnent un surplus de confiance. Autre « détail » important : la réussite sur coups de pieds arrêtés. La Corée du Sud a inscrit 3 de ses 5 buts sur cette phase de jeu, le Japon 2 de ses 4 réalisations.
 
Avec l'élimination de la France et de l'Italie, la suprématie européenne semble perdre de son emprise. Avec ces équipes asiatiques, un vent de fraîcheur souffle sur cette Coupe du Monde 2010. Comme si le football redevenait ce qu'il a toujours été : un jeu.

PUBLIER UN COMMENTAIRE
MYTF1 Jeux
LES PLUS VUS

LES DERNIÈRES NEWS TÉLÉFOOT

logAudience