En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
Eurosport
Par le 29 mars 2010 à 15h00

Le come back du siècle

En quart de finale de la Ligue des Champions, le Bayern Munich va défier Manchester United, dans un remake de la finale 1999. Ce match de légende et son exceptionnel renversement de situation ont profondément et durablement marqué les deux clubs.

Le come back du siècle
Commenter

"Comment avons-nous gagné ? Je ne sais même pas. C'était sans doute notre destin." Onze ans après, Sir Alex Ferguson n'a toujours pas trouvé d'analyse qui tienne la route pour expliquer ce qui s'est passé le 26 mai 1999 à Barcelone. Ce soir, la petite centaine de milliers de spectateurs massés dans le Camp Nou, qu'ils soient anglais, allemands ou espagnols, n'ont pas compris non plus. Mais tous se souviennent de ce Manchester United-Bayern Munich, de cette finale qui était - sur le papier - sans doute la plus excitante depuis le Milan-FC Barcelone de 1994. Tous les ingrédients étaient réunis. Deux équipes privées de C1 depuis quelques décennies, deux formations joueuses et entreprenantes... Et pourtant, il a fallu attendre. Attendre... et encore attendre avant que le feu d'artifice ne vienne embraser le ciel de la capitale catalane.


Onze ans plus tard, Mancuniens comme Munichois gardent un goût sucré ou amer de cette soirée de printemps. Si bien commencée pour le Bayern, et qui s'est conclue comme dans un cauchemar. Cette défaite, on ne la souhaiterait pas à son pire ennemi. Les Bleus ont eu la Bulgarie, le Bayern a connu Manchester. Menant 1-0 depuis la 5e minute de jeu (un coup franc de Basler), le club entraîné par Ottmar Hitzfeld avait maitrisé les débats à la perfection. Les Fergie Babes, privés de Roy Keane et de Paul Scholes, n'y étaient pas vraiment. Dans le dernier quart d’heure, alors que MU lançait ses dernières banderilles, Mehmet Scholl puis Carsten Jancker avaient d’ailleurs été à deux doigts de creuser la tombe des Red Devils, mais leurs deux tentatives avaient été repoussées par les montants de Peter Schmeichel.


"La mère de toutes les défaites"


"Ils ne pouvaient pas marquer…", assure aujourd'hui Peter Schmeichel. "J'étais presque sûr qu'on allait marquer et qu'à 1-1, on aurait un avantage psychologique. Mais je ne pensais pas qu'on marquerait aussi tard." Aussi tard, le Danois ne croit pas si bien dire. La Coupe aux grandes oreilles était en train d'être délestée de ses parements aux couleurs de MU quand Teddy Sheringham, à peine entré en jeu, est venu dévier un tir de Ryan Giggs dans les buts d'Oliver Kahn (90+1). Peter Schmeichel, monté aux avant-postes, pouvait exulter. Il allait exploser quelques minutes plus tard. Entré en jeu, comme Sheringham, Ole-Gunnar Soljkaer prolongeait un corner de Beckham, dévié par "papy Teddy" au fond des filets. Incroyable final. Incroyable détresse de Kuffour, qui hurlait sa déception les yeux remplis de larmes. Matthaus, sorti quelques minutes plus tôt, assistait à la débâcle, exténué et impuissant.


Oliver Kahn n'a lui pas desserré sa solide mâchoire. Mais n'en pensait pas moins. "C'est la mère de toutes les défaites. Grâce à elle, j'ai pris toutes les autres déceptions que j'ai connues après dans ma vie avec le sourire." Cela lui a coûté une petite dépression et dix-huit mois à ressasser l'affaire. Côte mancunien, Ryan Giggs fait partie des quelques survivants de cette finale historique* et reconnait que "cela reste l'un des plus grands souvenirs de ma vie." Un moment d'éternité que Ferguson a résumé par ces quelques mots : "Football, bloody hell."  Est-il nécessaire de traduire ?


* Gary Neville était également titulaire tandis que Wes Brown était sur le banc. Toujours au club aujourd'hui, Paul Scholes était suspendu.

Les COTES des prochains MATCHS
  Votre mise Gains potentiels  
mercredi 04 mars à 20h45 Premier League
6 Queens Park Rangers
4 Nul
1.46 Arsenal
14.6 € PARIEZ
5.4 West Ham
3.8 Nul
1.52 Chelsea
15.2 € PARIEZ
samedi 07 mars à 17h00 Ligue 1
1.16 Paris SG
6.25 Nul
13 Lens
11.6 € PARIEZ
samedi 07 mars à 18h00 Liga
6.25 Athletic Bilbao
4.6 Nul
1.36 Real Madrid
13.6 € PARIEZ
samedi 07 mars à 20h00 Ligue 1
3.7 Evian TG
3.15 Nul
2 Monaco
20 € PARIEZ
dimanche 08 mars à 12h00 Liga
1.03 Barcelone
13 Nul
35 Rayo Vallecano
10.3 € PARIEZ
PUBLIER UN COMMENTAIRE
Cotes du prochain match
Coup d'envoi le 04 mars
Coup d'envoi dans 1425498300
Queens Park Rangers 6
Nul 4
Arsenal 1.46
Misez € et remportez 29.2 €
PARIEZ
A NE PAS MANQUER
LES PLUS VUS

LES DERNIÈRES NEWS TÉLÉFOOT

Jackson Martinez - Porto Sporting
Par La REDACTION, le 02 mars 2015 à 17h51, mis à jour le 02 mars 2015 à 17h58

VIDEO Passe de ouf : la merveilleuse passe de Jackson Martinez

Lors du choc du week-end au Portugal, le FC Porto a vaincu le Sporting 3-0 avec un triplé de Cristian Tello. Mais outre cette performance de l'Espagnol, son coéquipier Jackson ...

André Ayew lors du match Marseille/Reims le 13 février 2015.
Par Maxime CLAUDEL, le 01 mars 2015 à 23h19, mis à jour le 01 mars 2015 à 23h20

Ligue 1 : malgré la défaite de l'OL, le PSG n'est pas leader

Le PSG n'est toujours pas leader à l'issue de la 27ème journée. L'Olympique Lyonnais leur avait pourtant offert le trône après sa défaite à Lille. Marseille, aussi, a perdu.

PSG : Cavani pourrait quitter le club au mercato estival
Par Maxime CLAUDEL, le 01 mars 2015 à 23h09, mis à jour le 01 mars 2015 à 23h14

Le PSG loupe le coche après son nul à Monaco

Le PSG et l'AS Monaco se sont séparés par un match nul en clôture de la 27ème journée. Encore une fois, le club de la capitale ne sera pas leader, alors que la première place lui ...

logAudience