En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
Par le 02 avril 2010 à 11h05

Lisandro, un lion en cage

Auteur d'un doublé face à Bordeaux (3-1), mardi, Lisandro Lopez s'est une nouvelle fois montré décisif. Héros de Gerland, l'Argentin a ouvert à Lyon les portes des demi-finales. Mais il manquera cruellement à l'OL lors du match retour en Gironde. La faute à un carton jaune très sévère.

Lisandro, un lion en cage

Et si c'était l'homme qui manquait à l'OL ? Dans la lignée des Sonny Anderson et Karim Benzema, Lisandro Lopez est peut-être l'attaquant de classe mondiale que les Lyonnais appellent de tous leurs voeux depuis des années. Recruté à prix d'or (24 millions d'euros et même 28 en cas de qualification en demi-finale), l'Argentin a justifié l'investissement en se montrant une nouvelle fois décisif face à Bordeaux lors du quart de finale aller (3-1). S'il ne devrait pas permettre à Lyon de reconquérir le titre de champion de France, il lui a ouvert les portes du dernier carré de la plus prestigieuse compétition européenne. Mardi, pendant que Hugo Lloris faisait des miracles de l'autre côté du terrain, Lisandro Lopez a fait plier à presque lui seul les Girondins. Michael Ciani et Lamine Sané, mis au supplice toute la soirée, ne sont pas près de l'oublier.


"Il a fait un très bon match, notamment en réussissant une grosse première période, avec ou sans ballon. Il a énormément pesé en nous permettant de venir jouer dans le camp adverse, il a été très bien", salue Claude Puel. Il a d'abord ouvert la marque en reprenant un "centre-tir" de Mathieu Bodmer après un coup franc de Pjanic mal renvoyé par la défense bordelaise (10e). Il a ensuite réussi à inscrire un second but en transformant un penalty accordé pour une faute de main de Mathieu Chalmé sur un tir de Cissokho (77e), offrant un avantage peut-être décisif à l'Olympique Lyonnais. En l'arrachant au FC Porto, Lyon ne s'est donc pas trompé. Cette saison, "Licha" pèse 21 buts : 12 en championnat (dont un triplé contre Lille et un doublé contre l'OM), 2 en Coupe de la Ligue, 7 en Ligue des Champions en en 2757 minutes, soit à peine 31 matches. Lorsque l'on sait qu'il cadre à peu près un tir sur deux, son recrutement s'avère plus que rentable.


"Un phénomène"


Et Gerland en a déjà fait son idole. Car Lisandro est un buteur utile. Depuis son arrivée dans le Rhône, il a pris la bonne habitude de se montrer déterminant. Il avait notamment beaucoup contribué à la qualification de l'OL pour la phase de poules en inscrivant quatre buts sur les deux matches de barrages contre Anderlecht au mois d'août, dont un triplé au retour (5-1, 3-0). Depuis le début de la Ligue des Champions proprement dite, il n'avait marqué qu'une fois en sept matches, contre Liverpool à Gerland (1-1). Mais son égalisation à la 90e minute, avait permis à l'OL de glaner le point manquant pour rejoindre les 8e de finale. Le site du club relève neuf matches dans lesquels il a directement influé sur le résultat final : Le Mans, Marseille, Rennes, Lorient, Nice, Saint-Etienne, Anderlecht, Liverpool et donc Bordeaux.


Buteur redoutable dans les six derniers mètres, où il a inscrit 12 de ses 21 buts, l'Argentin peut aussi se muer en passeur. Cette saison, il a ainsi délivré six caviars pour Pjanic face au Real, Delgado contre Lens, Cris face au PSG, Gomis contre le PSG au Parc ou encore Bodmer au Mans. A chaque fois, ses offrandes ont été décisives. Et il y a tout ce que l'on ne voit pas dans les chiffres. Discret, notamment devant les micros, il n'est pas vraiment adepte des longs discours. Il préfère attendre la lumière des stades pour s'exprimer et montrer l'exemple. Son engagement, sa ténacité ou son activité incessante tirent son équipe vers le haut. Taiseux mais charismatique, c'est un véritable combattant comme Lyon en a peu connu. Toujours au four et au moulin. "Quand on voit comme il a travaillé pour l'équipe sur le plan défensif, c'est remarquable", n'oublie pas de souligner Kim Källström.


De retour en demie ?


"Un phénomène", témoigne son compatriote Cesar Delgado qui n'est pas avare en compliments : "C'est formidable de le voir courir comme ça pour aider ses copains. C'est lui qui a porté notre équipe". Les Lyonnais devront toutefois faire sans lui la semaine prochaine à Chaban-Delmas. Une faute imaginaire sur Chalmé à la 80e minute et Lisandro a écopé d'un carton jaune qui lui vaudra d'être suspendu pour le match retour prévu le 7 avril. Sorti de la pelouse de Gerland la tête basse pendant que ses coéquipiers fêtaient la victoire, l'Argentin accuse le coup. Son absence pourrait également être un gros handicap pour les Lyonnais. Au moins peut-il se consoler en se disant qu'il a sans doute mis son équipe sur la bonne voie en signant un doublé. A coup sûr, il ne sera pas le héros du match retour. Mais l'OL a désormais le droit de rêver qu'il sera celui des demi-finales.


PUBLIER UN COMMENTAIRE
LES PLUS VUS

LES DERNIÈRES NEWS TÉLÉFOOT

David Ospina - Colombie
Par Maxime CLAUDEL, le 27 juillet 2014 à 18h25, mis à jour le 27 juillet 2014 à 18h29

Mercato Arsenal : Arsène Wenger a choisi David Ospina

David Ospina, excellent durant la Coupe du Monde avec la Colombie, s'est engagé avec Arsenal pour une longue durée. Il sera en concurrence avec Wojciech Szczęsny pour une place de ...

Loïc Rémy Queens Park Rangers
Par Maxime CLAUDEL, le 27 juillet 2014 à 16h41, mis à jour le 27 juillet 2014 à 16h45

Mercato Liverpool : ça coince pour Rémy, pas pour Origi

Loïc Rémy ne sera peut-être pas un joueur de Liverpool la saison prochaine. Comme en 2010 lorsqu'il a signé à Marseille, un souci a été détecté lors de sa visite médicale.

logAudience