14 millions d’euros d’amende pour Volkswagen en Corée du Sud

Voir le site Automoto

Volkswagen logo
Par Marie LIZAK|Ecrit pour TF1|2016-08-02T09:31:37.048Z, mis à jour 2016-08-05T13:57:52.508Z

La sanction vient de tomber pour Volkswagen en Corée du Sud: le constructeur devra s’acquitter de 14 millions d’euros d’amende et 80 modèles de la gamme seront suspendus de la vente sur le territoire.

80 modèles seront interdits à la vente en Corée du Sud.


Sanction exemplaire

Séoul a rendu sa décision quant aux problèmes d’homologations des véhicules Volkswagen suite au scandale révélé l’an dernier par une ONG américaine. Le gouvernement coréen a en effet infligé une amende de 14 millions d’euros au constructeur allemand, et a également suspendu la vente de 80 modèles, soit environ 83.000 véhicules.

Le groupe est actuellement sous enquête pour cause de documents falsifiés concernant les taux d’émissions de gaz polluants et de bruit. Un porte-parole de Volkswagen en Corée a déploré la sanction mais a tout de même promis que le processus de ré-homologation sera accéléré, en raison de l’importance de ce marché pour la marque.


Marché en baisse

Touché de plein fouet par le scandale du « Dieselgate», le groupe Volkswagen avait alors été contraint d’avouer la supercherie, annonçant que 11 millions de véhicules ont été équipés du logiciel permettant de truquer les résultats des tests d’émissions. Une révélation qui a eu un énorme impact sur les ventes du groupe en Corée du Sud, qui se sont littéralement écroulées de 33 % au premier semestre 2016, avec seulement 12.463 véhicules vendus, contre près de 69.000 l’année dernière

Le Ministère de l'Environnement coréen a annoncé que le processus d'homologations des véhicules du constructeur sera bien plus long et plus strict, avec notamment des examens approfondis, ce qui aura pour effet d'augmenter les temps de livraison et qui risquerait de faire baisser encore plus les ventes.