F1 : Caterham lance un appel aux dons pour participer au GP d'Abu Dhabi

Voir le site Automoto

Caterham lance un appel aux dons pour sa survie en Formule 1.
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2014-11-07T17:29:00.000Z, mis à jour 2014-11-10T09:03:42.000Z

Absente lors du Grand Prix de Formule 1 du Brésil qui se déroule ce week-end du 9 novembre, l'écurie britannique Caterham a lancé un appel aux dons ce vendredi 7 novembre pour sa survie dans la catégorie reine du sport automobile.

Absent à Austin et à Interlagos, en pleine crise financière, le team Caterham F1 est clairement au fond du gouffre. Pourtant, l'écurie britannique basée à Leafield espère toujours participer au dernier Grand Prix de la saison 2014 de Formule 1 qui aura lieu à Abu Dhabi le 18 novembre prochain et a lancé ce vendredi 7 novembre une opération de crowdfunding, autrement dit un appel aux dons, pour amorcer sa survie dans l'élite du sport automobile.

3 millions d'euros avant le 14 novembre
Lancé sous la bannière du mot-dièse #RefuelCaterhamF1, le projet fonctionne sous le principe d'un simple appel aux dons. Il s'adresse aussi bien aux entreprises qu'aux particuliers qui peuvent donner au minimum 10 livres sterling, soit un peu plus de 12€, et également acheter des éléments de la voiture ou des tenues de l'équipe. De nombreux lots sont à gagner pour récompenser ceux qui ont joué le jeu comme par exemple le fait de voir son nom figurer sur la voiture du team britannique lors du prochain Grand Prix... si prochaine course il y a !

Car pour que ce projet soit un succès, Caterham précise qu'il lui faut récolter la somme de 2,3 millions de livres (environ 3 millions d'euros) avant le 14 novembre. Pour l'heure, plus de 117,000 livres ont été recueillies ce vendredi 7 novembre à 18h20. Autant vous dire qu'une participation pour la dernière épreuve à Abu Dhabi qui aura lieu le 16 novembre prochain est fortement compromise.

Une communication contradictoire
Si ce curieux mode de fonctionnement a de quoi faire sourire aux premiers abords, il est surtout dramatique pour les employés de l'écurie basée à Banbury. D'autant plus qu'en matière de communication, le team britannique semble être complètement à la ramasse, comme en témoigne la dernière déclaration de Finbarr O'Connell, l'administrateur judiciaire de Caterham F1, en totale contradiction avec la réalité.

"J'ai suffisamment confiance en moi pour dire que je serais très surpris si nous ne courons pas à Abu Dhabi. J'ai maintenant beaucoup d'espoir pour l'avenir de l'équipe", admettait-il lors d'une interview accordée à l'agence Reuters ce mercredi 5 novembre. Avant d'ajouter : "Nous essayons de vendre une équipe de course et clairement un nouveau propriétaire voudra être là la saison prochaine".

Le même sort que Marussia ?
Pour rappel, l'équipe Caterham est placée sous administration judiciaire depuis le 20 octobre dernier à cause d'un conflit de propriété avec son fondateur et ex-patron, Tony Fernandes. La situation est d'ailleurs tellement confuse que le team britannique ne communique plus sur son site officiel mais uniquement via son administrateur judiciaire.

Espérons qu'il ne subisse pas le même sort que sa rivale Marussia. L'administrateur judiciaire en charge du dossier russe, Geoff Rowley, a déclaré officiellement ce vendredi 7 novembre que l'écurie "doit cesser tout activité et fermer ses portes", entraînant le licenciement de 200 personnes.

La catégorie reine du sport automobile est décidemment un univers impitoyable.

Power us to go racing in Abu Dhabi, #RefuelCaterhamF1 here: https://t.co/dhe6pfGzs2

— Caterham F1 Team (@CaterhamF1) 7 Novembre 2014