F1 - GP d’Espagne 2016 : Red Bull sous le choc après la victoire de Max Verstappen

Voir le site Automoto

CigZLxuWgAEAvyA large jpg
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-05-15T16:27:44.406Z, mis à jour 2016-05-15T17:42:41.608Z

Max Verstappen a mis le monde de la Formule 1 à ses pieds, dimanche, en s'imposant au Grand Prix d'Espagne à Montmelo pour sa première course avec Red Bull, mais quelques heures après l'arrivée, le jeune pilote a encore du mal à y croire.

C’est une histoire comme on en voit que dans les films ou les contes de fées. Pourtant, celle de Max Verstappen est bien réelle. A très exactement 18 ans 7 mois et 16 jours, le Néerlandais a signé la première victoire de sa jeune carrière. Pour son baptême chez Red Bull…

« Je n’y crois pas »

Max Verstappen n’avait rien demandé à personne quand Red Bull a décidé de le promouvoir, rétrogradant Daniil Kvyat chez Toro Rosso. Il n’a pas demandé non plus aux deux Mercedes de s’éliminer, transformant à jamais le visage de la course. Mais, plein d’opportunisme et au terme d’une stratégie rondement menée, le Néerlandais a résisté à la Ferrari de Kimi Räikkönen jusqu’à l’arrivée. Ému sur le podium, il n’a pas eu le temps de sécher ses larmes, « C’est incroyable. Je n’y crois pas. C’était une grande course. Je dois dire merci à l’équipe pour avoir fait cette voiture excellente. Gagner pour sa première course est un sentiment incroyable. »

« Nous sommes sous le choc »

Christian Horner était bien évidemment fier de la performance de Max Verstappen, qui a remis Red Bull sur les devants de la scène après une saison 2015 noire. « C’est un succès incroyable; Nous sommes sous le choc de notre côté. Nous savions que nous serions relativement compétitifs cette saison, et les évolutions apportées ont porté leur fruit… mais voir un tel résultat est comme un rêve qui prend vie, le début d’un rêve. Nous avons été opportunistes puisque les Mercedes étaient absentes, mais nous devions battre Ferrari aujourd’hui - probablement la voiture la plus rapide. Mais Max a tenu sous une telle pression… il n’a commis aucune erreur, pas seulement aujourd’hui mais tout le week-end. A seulement 18 ans ? C’est incroyable… »

Une bouffée d’air frais

Max Verstappen, dont l’intronisation au sein de la discipline avait fait polémique, est une véritable bouffée d’air frais pour la F1, qui en avait bien besoin. Pour lui, la belle histoire continue et il pourra déjà se targuer d’être le plus jeune vainqueur d’une course. La légende s’écrit et un futur champion est sans doute né ce dimanche 15 mai 2016.