Ford Focus ECOnetic : seulement 99g de CO2 émis au kilomètre !

Voir le site Automoto

Essai Ford Focus ECOnetic 99g : vedette d'émissions
Par Said EL ABADI|Ecrit pour TF1|2009-12-30T10:19:00.000Z, mis à jour 2009-12-30T10:19:00.000Z

Descendre sous la barre symbolique des 100 g/km de CO2 étaient encore, il y a peu, un pari insensé. C'est désormais possible avec la Ford Focus Econetic qui affiche des émissions à 99 g/km de CO2... au prix de petits sacrifices.

Il va falloir s'y faire. Des boîtes longues comme un jour sans pain, des moteurs brimés, des témoins qui s’allument sur le tableau de bord lorsque vous n'êtes pas sur le bon rapport, voici ce vers quoi l’automobile tend. Avec un seul but à atteindre : réduire, et encore réduire les émissions de CO2. Sur la base du 1.6 TDCI FAP de 109 ch, Ford propose ainsi désormais sur la Ford Focus une nouvelle version ECOnetic, la signature « verte » de la marque.


Sur le papier, le résultat est impressionnant. Cette compacte n’émet que 99 g/km de CO2, ce qui représente une consommation moyenne normalisée de 3,8 l/100 km. Pour y arriver, les ingénieurs du constructeur ont fait appel à une batterie de solutions qui, mises bout à bout, permettent de gagner de précieux grammes. La monte de pneus verts de 15 pouces, les suspensions abaissées de 10 mn, le re-calibrage du moteur et de la direction assistée et une nouvelle huile à faible viscosité qui étaient déjà disponibles sur la première Ford Focus ECOnetic, réduisent les émissions à 114 g/km de CO2.


Pour descendre encore, la voiture reçoit un système de recharge par récupération de l’énergie cinétique ; lors du freinage ou de la décélération du véhicule, l’énergie est récupérée pour recharger la batterie. Ce système est accompagné d’une courroie à faible tension, de nouveaux injecteurs pour un mélange plus précis, de l’allongement des 3e, 4e et 5e rapports et de l’aide à la conduite « Eco Mode ».


Avec toutes ces modifications, nous ne sommes plus qu’à 104 g/km de CO2. C’est déjà pas mal, mais la barre des 100 g/km, n’est pas toujours pas franchie. Pour y arriver, la Focus reçoit, mais seulement en option, le système Stop & Start, appelé chez le constructeur, « Auto-Start-Stop » (ASS), système désormais bien connu, qui permet de couper le moteur automatique, à un feu, par exemple, et qui le relance automatiquement en appuyant sur l’embrayage. Ce système inauguré, il y a quelques années sur les Citroën C2 et C3, permet de gagner ces 5 derniers grammes nécessaires. Mieux. En ville, le constructeur annonce une baisse de la consommation de 10 %.


Que vaut la Ford Focus ECOnetic sur la route ? Amis de sensations fortes, passez votre chemin ! Cette compacte n’est pas taillée pour battre des records sur ce chapitre. À son volant, on ressent une certaine lourdeur. La principale raison ? L’allongement des rapports de boîte qui, certes, permet de réduire la facture carburant, mais qui limite l'agrément de conduite. Pour vous aider réduire vos consommations, la Ford Focus est équipée d’un petit jeu. Sur l’ordinateur de bord, vous avez trois fleurs avec cinq jolis pétales à remplir. Chaque fleur représente un thème : anticipation, vitesse et passage des rapports.


En fonction de votre conduite, vous gagnez (ou perdez) des pétales. Arrivés à 13 pétales, vous obtenez le titre de « Éco conducteur confirmé ». Au-dessus, celui « d’Expert ». Amusant. Ce qui l’est beaucoup moins, c’est lorsque l’indicateur de changement de rapport vous indique de passer de la 4è à la 5e vitesse en pleine côte. Résultat, la voiture tombe dans les tours, le moteur manque de s’étouffer. Heureusement, on peut tout de même compter sur le couple de 240/260 Nm pour assurer les relances.


La chasse aux grammes de CO2 est une noble cause et on félicite les constructeurs de s’y attaquer. Malheureusement, en France, la fiscalité ne les aide pas. Le 1er janvier, le bonus de notre Focus passe de 1000 à 700 euros. Ce dernier n’effacera pas totalement le supplément (+ 900 euros) que réclame ce modèle par rapport à une Focus Trend 1.6 TDCi FAP (104 g/km). Le prix est fixé à 22.600 euros. Mais à la longue, les économies de carburant feront le reste.