Jean Alesi coupe le contact

Voir le site Automoto

Indy 500 : Le rêve brisé d’Alesi (27/50/2012)
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2012-12-22T13:08:00.000Z, mis à jour 2012-12-24T15:14:21.000Z

Le Français Jean Alesi vient d'annoncer son retrait du sport automobile, dix ans après avoir fait ses adieux à la Formule 1.

Après treize saisons en Formule 1 et une courte parenthèse en IndyCar, Jean Alesi, à 48 ans, a décidé de prendre sa retraite sportive.


Alesi, des débuts en fanfare
Champion de France de Formule 3 puis de Formule 3000, Jean Alesi a fait ses premiers pas en Formule 1 en 1989 au sein de l'écurie Tyrell Racing. Son premier Grand Prix, à 25 ans, sur le circuit Paul-Ricard, est fracassant. Remplaçant au pied levé de Michele Alboreto, il prend la quatrième place après avoir brièvement occupé la seconde. Jean se fait un nom en une course. Ses deux podiums, dont une seconde place à Phoenix en ouverture de saison, l'année suivante, au volant d'une voiture pourtant vouée à l'anonymat, convaincra la Scuderia Ferrari de l'engager.


201 courses en F1, 1 victoire
L'histoire sera plus balbutiante par la suite. La faute à une Scuderia en pleine crise. Après deux saisons noires, l'arrivée de Jean Todt à Maranello révèle enfin son talent. En 1994, malgré un accident qui le prive du début de saison, il s'offre la première pole-position de sa carrière à Monza, où la victoire lui échappe à quelques tours de l'arrivée à cause d'une panne mécanique. Un coup du sort qui sera le premier d'une longue série pour celui à qui l'on collera vite une réputation de « poissard ». Malgré tout, Jean Alesi s'offrira le plus beau des cadeaux pour ses 31 ans, le 11 juin 95, en remportant au Canada son unique victoire en Formule 1.


Un goût d'inachevé

Avec une cinquième place au championnat, 1995 reste aujourd'hui comme le sommet de sa carrière. Sa collaboration avec Benetton, et son patron Flavio Briatore, (1996-1997) sera plus décevante en dépit de quelques coups d'éclat (douze podiums et une pole). La suite de sa carrière chez Sauber, Prost-Peugeot ou encore Jordan ne sera guère plus reluisante. De quoi laisser à la carrière en Formule 1 du Français, au talent reconnu, un vrai goût d'inachevé.


Après le départ de Michael Schumacher du monde de la F1, c'est une autre page du sport automobile qui se tourne. Alesi reste d'ailleurs, à ce jour, le dernier tricolore à avoir remporté un Grand Prix.


Jean Alesi digest :

. 48 ans, né le 11 juin 1964 à Avignon.

. Karting : débuts en 1981

. F1 : débuts en 1989. Équipes : Tyrrell, Ferrari, Benetton, Sauber, Prost, Jordan.
201 courses, 2 poles, 32 podiums, 1 victoire. Meilleure place au championnat : 4e en 96 et 97 (Benetton).
. DTM : de 2002 à 2006 ; Speedcar en 2007-2008 ; Le Mans Series et 24H du Mans en 2010 ; 500 Miles d'Indianapolis en 2012