Limitation de vitesse : une manifestation contre les routes à 80 km/h

Voir le site Automoto

Panneau Limitation vitesse 80
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2014-04-02T14:16:00.000Z, mis à jour 2014-04-02T14:25:41.000Z

L'Union des usagers de la route appelle à la manifestation contre la préconisation de La Commission Alcool, Stupéfiants, Vitesse du Conseil National de la Sécurité Routière abaissant la vitesse des routes secondaires à 80 km/h.

La proposition qui ne fait pas l’unanimité
Le 16 mai prochain, le Ministère le l’Intérieur se prononcera sur la recommandation faite par La Commission Alcool, Stupéfiants, Vitesse du Conseil National de la Sécurité Routière concernant une nouvelle limitation de vitesse fixée à 80 km/h pour les routes secondaires (où ont lieu 66 % des accidents). Toutefois, cette solution n’est même pas adoptée qu’elle ne semble pas faire l’unanimité auprès de l’Union des usagers de la route. Effectivement, ce groupement d’associations a appelé à une manifestation nationale les 12 et 13 avril prochain.

La FFMC vraiment en colère
La FFMC (Fédération Française des Motards en Colère) organisera et coordonnera les actions qui se tiendront à ces dates. L’Union souhaiterait que les conducteurs, qu’ils soient sur deux ou quatre roues, se rassemblent pour défiler à petite vitesse, "Tous les usagers sont invités à rejoindre les motards, car tous sont concernés par l'inflation sécuritaire et les politiques répressives injustifiées". Dans un communiqué, la FFMC dénonce la "surenchère sécuritaire" et affirme que "le gouvernement prévoit d’imposer une nouvelle limitation de vitesse à 80 km/h sur le réseau national et départemental." L’association prête donc la mesure au Ministère de l’intérieur alors que c’est la Commission Alcool, Stupéfiants, Vitesse du Conseil National de la Sécurité Routière qui en est à l’origine.

Rappelons que la limitation à 80 km/h (au lieu de 90) permettrait de réduire de 450 le nombre de décès sur les routes tandis que Manuel Valls, récemment nommé Premier Ministre, avait tenu des propos positifs sur une telle réglementation. Il reste à voir ce qu’en pense Bernard Cazeneuve, nouveau Ministre de l’Intérieur.