WEC - 24H du Mans 2016 : la Toyota n°5 en difficulté, Porsche en tête !

Voir le site Automoto

Porsche 919 Hybrid n°1
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2016-06-18T17:03:55.611Z, mis à jour 2016-06-18T17:29:09.295Z

Après un vrai départ qui s'est fait attendre, la faute à la pluie, la mythique épreuve mancelle a débuté sur les chapeaux de roues, offrant une bataille très serrée en tête dans la catégorie LMP1.

MAJ - 19h : changement de leader en LMP1 avec le double arrêter des Porsche qui vont entamer un nouveau relai. Les deux Toyota s'emparent donc de la tête, la n°6 devant la n°5 mais imitent leurs rivales teutonnes dans la foulée. Et c'est un coup de théâtre pour la dernière citée, victime de fortes vibrations après avoir chaussé ses pneus neufs, et qui obligée de repasser par la voie des stands. Le prototype emmené par Anthony Davidson repart à la 5e place. A noter également la sortie de piste spectaculaire de la Porsche 911 RSR n°89 à la chicane Dunlop.


______________________________________________________________________________________________________________

Après bientôt trois heures de course, les soixante concurrents sont officiellement toujours en cours pour ces 24 Heures du Mans 2016, 3e manche du championnat du monde d'Endurance. Et la bataille fait rage entre Porsche, Audi et Toyota en LMP1. 


L'Audi n°7 remonte progressivement

Marqué par un départ sous régime de voiture de sécurité, le début de l'épreuve sarthoise a réellement commencé avec près d'une heure de retard. Et il n'a pas fallu longtemps aux prototypes LMP1 pour faire parler la poudre, les deux Audi prenant d'assaut la Toyota TS050 de Sébastien Buemi. Malheureusement, la firme teutonne sera frappée par la malchance quelques minutes plus tard, la faute à un turbo cassé sur la R18 n°7, qui est revenu à six tours des leaders aux alentours de 18 heures. Aux avant-postes justement, la Porsche 919 Hybrid numéro 1 emmenée par Brandon Hartley garde les commandes, avec une dizaine de secondes d'avance sur la TS050 de Mike Conway et une vingtaine de la R18 rescapée, la n°8, pilotée par Loïc Duval.


Sausset termine son premier relai !

Dans les autres catégories, la lutte est aussi très serrée, notamment en GTe Pro, où le spectacle est toujours assuré, et ce malgré les polémiques sur la balance de performances qui ont beaucoup fait parler ces derniers jours. A 18h, les deux Ford GT encadrent la Ferrari 488 GTE de Giancarlo Fisichella. Seule ombre au tableau pour le constructeur américain : sa voiture n°67, immobilisée au garage. En LMP2, on retrouve trois Oreca-Nissan en tête avec les teams Manor, Thiriet by TDS Racing et KCMG).


A noter la très belle histoire de ces 24 Heures du Mans 2016 : celle de Frédéric Sausset, premier pilote quadri-amputé à prendre le départ de l'épreuve mancelle et qui a terminé son premier relai avec brio.

Plein Phare : Frédéric Sausset, l’incroyable défi des 24H du Mans