En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
RENAULT

Essai RENAULT SCENIC II - 2006

A partir de 18 750 €

SCENIC II - 2006

Entre le Modus et l’Espace, on trouve le Scénic. Sa gamme constitue une famille à elle seule. Elle comprend en effet quatre déclinaisons, élaborées sur deux variantes de carrosserie: le Scénic 5 places (4,26 m de long), le Grand Scénic (4,50 m) existant en versions 5 ou 7 places et, enfin, le Scénic Conquest (court), dévoilé l’an dernier et arborant un look de baroudeur: garde au sol rehaussée de 20 mm, nouveaux boucliers, protections de carrosserie et du soubassement, barres de toit, nouvelles grilles de calandre et d’entrée d’air. Malgré ce style aventureux, le Scénic Conquest n’est pas un 4x4, mais une simple traction avant. Restylée en 2006, la gamme Scénic brille toujours particulièrement par son habitacle convivial, ses nombreux espaces de rangement et sa grande douceur de fonctionnement. À bord du Scénic, les passagers sont en effet particulièrement choyés. Ceux-ci sont installés dans des sièges confortables et bien dessinés. Le conducteur, par contre, regrettera que la colonne de direction soit implantée trop bas. Certes, on s’y habitue, mais la concurrence fait mieux à ce niveau. De plus, la direction à assistance électrique, bien que revue, reste toujours trop peu communicative. Le comportement est heureusement très efficace et sécurisant, mais souffre d’un amortissement assez lâche, qui ne freine pas assez les mouvements de caisse. Le confort, par contre, est remarquable! Les suspensions sont douces et absorbent parfaitement les irrégularités du revêtement. Quant à l’insonorisation, elle est particulièrement soignée, tant au niveau moteur qu’en aérodynamisme. Et, comme il se doit, les passagers arrière disposent chacun de leur siège, qui est repliable, amovible et réglable en longueur et en inclinaison. Mais, comme souvent dans les monospaces compacts, le siège central est plus étroit que les deux autres et accueillera donc plus volontiers un enfant qu’un adulte. Pour les familles nombreuses, Renault a créé le Grand Scénic, qui est allongé de 24 cm et peut embarquer deux sièges supplémentaires (en option et non disponibles en après-vente). Ces deux strapontins se rangent dans le plancher quand on n’a pas besoin d’eux. Sous le capot, on trouve une vaste gamme de moteurs,


Renault Scénic & Gd Scénic

Entre le Modus et l'Espace, on trouve le Scénic. Sa gamme constitue une famille à elle seule. Elle comprend en effet quatre déclinaisons, élaborées sur deux variantes de carrosserie: le Scénic 5 places (4,26 m de long), le Grand Scénic (4,50 m) existant en versions 5 ou 7 places et, enfin, le Scénic Conquest (court), dévoilé l'an dernier et arborant un look de baroudeur: garde au sol rehaussée de 20 mm, nouveaux boucliers, protections de carrosserie et du soubassement, barres de toit, nouvelles grilles de calandre et d'entrée d'air.

Malgré ce style aventureux, le Scénic Conquest n'est pas un 4x4, mais une simple traction avant. Restylée en 2006, la gamme Scénic brille toujours particulièrement par son habitacle convivial, ses nombreux espaces de rangement et sa grande douceur de fonctionnement. À bord du Scénic, les passagers sont en effet particulièrement choyés. Ceux-ci sont installés dans des sièges confortables et bien dessinés. Le conducteur, par contre, regrettera que la colonne de direction soit implantée trop bas. Certes, on s'y habitue, mais la concurrence fait mieux à ce niveau.

De plus, la direction à assistance électrique, bien que revue, reste toujours trop peu communicative. Le comportement est heureusement très efficace et sécurisant, mais souffre d'un amortissement assez lâche, qui ne freine pas assez les mouvements de caisse. Le confort, par contre, est remarquable! Les suspensions sont douces et absorbent parfaitement les irrégularités du revêtement. Quant à l'insonorisation, elle est particulièrement soignée, tant au niveau moteur qu'en aérodynamisme.

Et, comme il se doit, les passagers arrière disposent chacun de leur siège, qui est repliable, amovible et réglable en longueur et en inclinaison. Mais, comme souvent dans les monospaces compacts, le siège central est plus étroit que les deux autres et accueillera donc plus volontiers un enfant qu'un adulte. Pour les familles nombreuses, Renault a créé le Grand Scénic, qui est allongé de 24 cm et peut embarquer deux sièges supplémentaires (en option et non disponibles en après-vente). Ces deux strapontins se rangent dans le plancher quand on n'a pas besoin d'eux. Sous le capot, on trouve une vaste gamme de moteurs, dont des Diesel dCi très agréables, silencieux et sobres.

Avec l'arrivée des Citroën C4 et Grand C4 Picasso, le Scénic est en proie à de sérieux concurrents. Il conserve néanmoins l'avantage en termes de confort et de douceur de fonctionnement, et sa modularité est toujours dans le coup. Par ailleurs, la gamme comprend une multitude de variantes, dont la récente version Conquest, qui n'a toutefois de baroudeur que le look. Pour les 4 roues motrices, il faut se tourner vers le nouveau SUV Koleos...

Verdict Automoto

+
Confort de référence
Comportement facile et agréable
Modularité de l’habitacle et du coffre
Rangements et aspects pratiques
Sécurité passive
Convivialité à bord
Combinaison 2.0 dCi 150/boîte auto 6
-
Direction inconsistante
Position de conduite perfectible
Ouverture insuffisante des vitres AR
GPS peu ergonomique
Amortissement légèrement insuffisant
Les vidéos RENAULT SCENIC II
Les photos RENAULT SCENIC II

Envoyer

RENAULT NEUVES JUSQU'à -35%

Toutes les Renault neuves jusqu'à -35%
logAudience