Un choc qui se fait désirer

Voir le site Euro 2012 de football

Un choc qui se fait désirer
Par Gil BAUDU|Ecrit pour TF1|2012-06-23T15:14:06.000Z, mis à jour 2012-06-24T16:34:44.000Z

Le quart de finale entre l'Angleterre et l'Italie vaudra d'autant plus le détour qu'une telle affiche est rare sur la scène internationale.

AUSSI RARE QU'UN ALLEMAGNE-BRÉSIL. A elles-seules, l'Angleterre et l'Italie pèsent cinq Coupes du monde et un Euro. L'histoire du football est pourtant pauvre en duels entre les Three Lions et la Squadra Azzurra. Ils sont même rares. Sensiblement autant que les 21 confrontations entre l'Allemagne et le Brésil, deux autres places fortes de la planète ronde. Dimanche soir (20h45), à Kiev, il ne s'agira que du 23e Angleterre-Italie. Seulement le troisième lors d'un tournoi international majeur. C'est dire si le dernier quart de finale de l'Euro 2012 est attendu.

Un choc qui se fait désirer

LA FRANCE, LE "MEILLEUR" SPARRING-PARTNER. Pour mesurer la rareté d'un Angleterre-Italie, il suffit de le comparer avec les autres "chocs" présumés entre les ténors du Vieux-Continent, sous-entendu, ceux qui ont déjà conquis un trophée majeur. A titre de comparaison, en compétition officielle, la Nazionale a déjà défié la France à neuf reprises. L'Allemagne et l'Espagne s'y sont frottées sept fois. Les Pays-Bas, cinq. Le rapport de forces est tout aussi parlant lorsqu'on y intègre les rencontres amicales. Il y a eu 39 Angleterre-France, 28 Angleterre-Allemagne et 23 Angleterre-Espagne. Seuls les Angleterre - Pays-Bas (18) sont moins fréquents que les Angleterre-Italie. L'ordre de grandeur est exactement le même concernant la Squadra : 36 Italie-France, 31 Italie-Allemagne, 31 Italie-Espagne et 17 Italie - Pays-Bas.

LE DÉSERT ANGLAIS. L'Angleterre a quelques raisons d'appréhender son quart de dimanche. D'abord parce que son bilan en 22 confrontations lui est légèrement défavorable : 7 victoires anglaises, contre 9 italiennes, pour 6 nuls.

Un choc qui se fait désirer

Mais surtout, la sélection britannique a perdu les deux matches qui ne comptaient pas pour du beurre sur le sol transalpin. Celui de l'Euro 1980, le 15 juin 1980, à Turin (1-0, but de Tardelli à la 79e). Et, plus douloureux encore, celui de la troisième place du Mondial 1990, remporté le 7 juillet, à Bari, grâce à Roberto Baggio et à un penalty de Toto Schillaci (2-1). Le dernier succès anglais face à l'Italie lors d'un match à enjeu commence à dater. Il remonte au 16 novembre 1977, en éliminatoires de la Coupe du monde 1978 (2-0). Le suivant n'interviendra que vingt ans plus tard, lors du Tournoi de France (2-0). Depuis, l'Italie a perpétué son invincibilité. En s'imposant notamment à Leeds, le 27 mars 2002, grâce à un doublé de Vicenzo Montella (1-2).

Un choc qui se fait désirer