Italie / Buffon : « Neuer est meilleur que moi »

Voir le site Euro 2016 de football

Neuer vs Buffon
Par Teddy VADEEVALOO|Ecrit pour TF1|2016-07-02T15:28:00.217Z, mis à jour 2016-07-03T00:53:48.404Z

Gianluigi Buffon s'est exprimé en conférence de presse avant le quart attendu entre l'Allemagne et l'Italie . L'occasion pour lui de vouer son admiration pour son adversaire du soir, une admiration qui a dû s'agrandir depuis samedi soir et la performance XXL de Neuer face aux Italiens...

38 ans et toujours aussi performant. Gianluigi Buffon ne connait pas l'usure et fait encore partie des meilleurs gardiens mondiaux. Dans cet Euro, il brille toujours autant.

« Neuer ? Un gardien extraordinaire »

Opposé à son homologue Manuel Neuer ce samedi soir, Buffon ne tarit pas d'éloges sur lui : « Cela pourrait être vrai à l’arrivée (le fait qu'il soit meilleur que lui). Ce n’est pas quelque chose qui me touche directement ou qui me rabaisse, en aucune manière. Je sais ce que je suis, ce que j’ai été, et ce que je serai dans les prochaines années. Je suis très serein de ce point de vue-là. On ne peut pas le comparer à un gardien de 38 ans, car ce serait un peu offensant de le comparer à un gardien de 38 ans. Lors de ces quatre ou cinq dernières années, il a été un gardien extraordinaire sur tous les points de vue ».

« Ce match va être très difficile »

Le gardien de la Juventus Turin connaît la difficulté de ce quart face à l'Allemagne. Et sait que son équipe devra donner le meilleur d'elle-même : « Jusqu’à aujourd’hui, on a été très bons. Contre l'Allemagne, on essaiera d’être encore plus convaincants, car il n’y a pas d’autre alternative possible. Le seul chemin, c’est de progresser, si c’est encore possible et d’aller au-delà de nos possibilités, car on va tout mettre en oeuvre pour nous qualifier et pour continuer à rêver. Ce match va être très difficile à jouer. La fatigue, la sueur seront des éléments très importants, on va devoir travailler très dur. On en est conscients et ça peut nous aider dans l’approche de ce match ».

L'Allemagne, un adversaire déjà rencontré en 2006 et en 2012. Lors du dernier Euro, les Italiens avaient éliminé la Mannschaft en demi-finale. Un beau souvenir pour Buffon : « En 2012, on était les outsiders et on savait qu’il y avait quelque chose de spécial devant nous pour nous qualifier pour la finale et réussir quelque chose d’historique. Il y a beaucoup de similitudes avec le dernier Euro. L’écart sur le papier pourrait être encore plus grand qu’en 2012, car ils ont gagné la Coupe du Monde depuis et sont plein de certitudes. C’est une équipe qui veut s’imposer et qui est très solide, donc on va voir ».

en savoir plus : Equipe d'Italie de Football, Euro 2016 : Allemagne - Italie