Tchéquie/Tomas Rosicky : « Un goût de victoire »

Voir le site Euro 2016 de football

Euro 2016   Tchéquie Croatie   Tomas Rosicky
Par Xavier BEAL|Ecrit pour TF1|2016-06-17T19:24:10.573Z, mis à jour 2016-06-17T19:24:11.819Z

Après le match nul de son équipe contre la Croatie (2-2), Tomas Rosicky était satisfait du résultat. En revanche, côté croate, les joueurs et le sélectionneur étaient déçus.

Retrouvez les principales déclarations d'après match des acteurs de la rencontre entre la Tchéquie et la Croatie. Les deux équipes ont fait match nul 2-2 à Saint-Etienne, au stade Geoffroy-Guichard, ce vendredi 17 juin 2016.

REVIVRE LE MATCH TCHÉQUIE–CROATIE MINUTE PAR MINUTE

Comme une victoire pour la Tchéquie

Milieu de terrain de la Tchéquie, Tomas Rosicky était soulagé de voir son équipe arracher le match nul alors que la Croatie menait 2-0 à l'heure de jeu : « On a fait trop de cadeaux en début de match, mais on a su faire des efforts après le repos pour égaliser. On était horribles, nuls avant la pause, puis on a mieux combiné collectivement. Dans ces conditions, ce nul a presque un goût de victoire. Les supporters ont été magnifiques, on voulait montrer qu'on pouvait réagir à leur soutien. On a senti une vraie connexion, je les remercie, j'espère qu'ils seront aussi nombreux contre la Turquie. »

Rakitic : « On a perdu du rythme »

En revanche, c'était la soupe à la grimace chez les Croates. Ivan Rakitic, le génial milieu du FC Barcelone était très déçu mais ne s'inquiète pas pour la suite de la compétition : « À part les 15-20 dernières minutes, on a très bien joué. Je ne ressentais aucun danger, même après le premier but tchèque. Mais après l'arrêt du match en raison des fumigènes jetés sur le terrain, on a perdu du rythme. Sur le deuxième but tchèque, je ne sais pas si Vida fait main, il faut faire confiance à l'arbitre. Si on retrouve notre football, il n'y aura pas de souci. »

Même son de cloche pour le sélectionneur de la Croatie, Ante Cacic : « Je suis désolé, vraiment désolé. Je sais que mes joueurs ont donné leur meilleur ».

Enfin, pour Darijo Srna, qui a eu la douleur de perdre son père il y a quelques jours, c'est l'émotion qui primait à l'issue de la rencontre : « C'était le match le plus dur de ma carrière. Nous nous sommes bien battus. Félicitation à mes coéquipiers. »


en savoir plus : Euro 2016 : République Tchèque - Croatie, Equipe de République Tchèque de Football, Equipe de Croatie de Football