Koh-Lanta : Exclusif - Boris de Koh Lanta : "Ce n'est pas Thalassa !"

Voir le site Koh-Lanta

Exclusif - Boris de Koh Lanta : 'Ce n'est pas Thalassa !'
Par LT|Ecrit pour TF1|2010-11-05T21:00:00.000Z, mis à jour 2010-11-05T21:00:00.000Z

Malgré son départ anticipé, Boris aura marqué Koh Lanta de son empreinte, pas toujours pour des raisons louables. Une mise au point s'impose avec le jeune homme...

Regrettez-vous d'avoir demandé à Claude de vous éliminer ?
Sur le coup non. Pour moi il y a vraiment deux Koh Lanta. Le vécu, qui est une expérience personnelle, et ensuite la médiatisation, le divertissement proposé à la télé. Ce sont deux choses complètement différentes. Les regrets, on les a peut-être en regardant l'émission, car on assiste à un spectacle, on a envie d'en faire partie le plus longtemps possible et d'y jouer le premier rôle. En ce qui concerne l'expérience en elle-même, je n'ai pas eu de regret, j'avais l'impression d'avoir fait le tour de la question. Je n'avais vu qu'une fois Koh Lanta avant de passer le casting, je connaissais beaucoup moins l'émission que les autres et donc je ne m'étais pas vraiment préparé. Ensuite j'ai eu la malchance de tomber dans le groupe des filles... Quand j'ai compris que je n'avais aucune chance de gagner, je ne voyais pas l'utilité de continuer.

Vous ne participiez donc pas à Koh Lanta pour l'expérience personnelle mais seulement pour gagner ?
J'ai participé à Koh Lanta parce que je suis un joueur. On le voit bien à deux moments pendant l'aventure, au début quand je me sacrifie et ensuite quand je mange les scorpions. Contrairement à d'autres, je n'avais rien à prouver et par rapport à ces personnes qui me paraissaient plus motivées j'ai préféré demander à Claude de m'éliminer.

Quel était votre réel objectif au moment de passer le casting ?
Clairement je voyais cela comme une expérience à la fois personnelle et professionnelle car je travaille dans le milieu du divertissement. Je désirais donc voir comment s'organisait une grosse production. L'expérience personnelle, la télé ne la rend pas très bien à l'écran, c'est la survie, la pêche, la solitude.

L'émission montre quand même vos prises lorsque vous allez pêcher...
Oui mais on me montre surtout comme un mec un peu niais qui réussit à attraper trois pauvres poissons alors que ce n'est pas ça du tout. Et surtout, comme j'étais dans l'équipe des filles, on m'a donné le rôle de la tête de Turc. Si je m'étais retrouvé chez les garçons, il n'y aurait pas eu cette fixation et ces critiques à mon encontre. J'étais là pour apprendre moi aussi, je ne suis pas champion du monde de bricolage. J'étais là-bas avec des yeux de gamin pour profiter de l'aventure.

Faire partie de l'équipe des filles a nui à votre image ?
C'est évident. Ca m'a mis en avant et forcément mes défauts, qui sont réels, sont plus ressortis.


Vous en êtes-vous rendu compte pendant l'aventure ?
Je m'en doutais un peu car les questions des journalistes étaient à mon sens assez orientées. Toutes ces petites choses ont fini par me convaincre que je n'avais plus rien à faire dans cette aventure. Rester pour voter contre telle ou telle personne, ça ne m'intéressait pas particulièrement. M'arrêter là ou échouer en finale, pour moi c'était pareil.

Quels rapports entreteniez-vous avec les autres participants ?
J'ai beaucoup apprécié Claude, j'ai énormément de respect pour lui. Il m'a remotivé quand je suis arrivé chez les Rouges en me faisant comprendre qu'il avait besoin de moi. Mais à côté de ça je me rendais compte que je n'aurais servi que de faire-valoir.

Quel est votre pire souvenir ?
Je ne suis pas du tout rancunier donc je n'ai pas vraiment de mauvais souvenir, si ce n'est de ne pas avoir fait les bons choix à certains moments, et avoir raté quelques épreuves.

Et votre meilleur souvenir ?
L'équipe des Rouges, les rencontres surtout. Avoir partagé des moments vraiment forts avec des gens.

Changeriez-vous quelque chose pour aller plus loin dans l'aventure ?
Plein de choses, presque tout en fait ! Mon coup de bluff du début ne m'a finalement servi à rien si ce n'est de tomber dans l'équipe des filles avec les conséquences que l'on sait. Toutes mes réflexions où je me disais que j'allais rester plus en retrait et apprendre, à la télé ça se transforme en « je suis mou et je ne sers à rien ». Ensuite vis-à-vis des filles, je me suis forcé à ne pas donner d'ordres car je viens d'une famille assez féministe et je ne voulais surtout pas passer pour un macho, mais à l'écran ça donne l'impression que je ne suis même pas capable de gérer une équipe de filles... Bref, il y aurait plein de choses à changer. Et surtout je commencerais par me préparer physiquement à une telle aventure. Mais bon, c'est fait, je savais que ce n'était pas Thalassa non plus !