Anfield, c'est autre chose

Voir le site Téléfoot

Anfield, c'est autre chose
Par PA Photos|Ecrit pour TF1|2009-10-19T15:41:41.000Z, mis à jour 2009-10-19T15:41:41.000Z

Depuis ses débuts européens, Lyon a visité quelques stades mythiques. Mais mardi, les joueurs de l'Olympique Lyonnais vont vivre une expérience unique à Anfield, lors de la troisième journée de la Ligue des Champions.

Un jour, Steven Gerrard a dit : "S'il existe des supporters capables de faire tomber le toit de la tribune, ce sont bien les nôtres." Aux dernières nouvelles, Anfield est toujours intact et ne risque pas l'effondrement. Mais depuis son inauguration en 1884, l'enceinte mythique des Reds a tremblé plus d'une fois sous les cris, les chants et les encouragements des supporters du meilleur club anglais du XXe siècle. Tout footballeur ayant foulé la verte pelouse d'Anfield le reconnaitra. Ce stade a quelque chose en plus.


Des stades mythiques, Lyon en a visité quelques-uns lors de la dernière décennie. Du Camp Nou (Barcelone) à Giuseppe-Meazza (Milan), en passant par le Celtic Park (Glasgow) ou Old Trafford (Manchester), l'Olympique Lyonnais a fait le plein de souvenirs et d'émotions. Mais n'a pas connu l'ultime frisson. Ce même frisson qui a parcouru l'échine des Stéphanois, des Parisiens ou encore des Marseillais, adversaires des Verts ces dernières décennies. De Dominique Bathenay à Mathieu Valbuena, tous ont ressenti quelque chose en pénétrant sur le rectangle vert d'Anfield et en entendant 45 000 furieux chanter à tue-tête le fameux "You'll never walk alone".


Ne pas se laisser griser par l'ambiance


Anfield, c'est autre chose

Mardi soir, Jean-Michel Aulas ne sera pas sur le terrain. Mais salive d'avance des quatre-vingt-dix minutes qu'il va passer dans les tribunes : "C'est une première pour l'Olympique Lyonnais, c'est quelque chose d'immense. On rêve depuis plusieurs années de jouer contre Liverpool, cela fait partie des miracles que l'Olympique Lyonnais "fabrique" chaque année en Ligue des Champions. Ce sera quelque chose d'extraordinaire." Extraordinaire. Et périlleux. En effet, jouer à Anfield est un plaisir. Mais pas une sinécure. Surtout lorsque vous sortez d'une défaite...


Samedi, Lyon a perdu son premier match de la saison. Les Rhodaniens, leaders du Championnat de France, ont étonnamment plié face à Sochaux (0-2). Simple panne ? On en aura une idée plus précise mardi soir face à un adversaire, il est vrai, d'un autre calibre que le FCSM. D'ailleurs, ce surprenant revers n'est peut-être pas le plus mal venu. Cela va obliger Sidney Govou et ses partenaires à ne rien négliger. Et surtout ne pas se laisser griser ou impressionner par la folle ambiance liverpuldienne. "Comme la plupart de mes coéquipiers, je vais y jouer pour la première fois. J'ai hâte d'y être, de découvrir cette ambiance. Mais il ne faudra pas être spectateur de ce qui va se passer dans les tribunes. Ce sera un beau moment dans notre vie de footballeur mais nous devrons réussir un résultat pour que cela soit un grand moment."