Argentine, "le rêve est fini"

Voir le site Téléfoot

Argentine, 'le rêve est fini'
Par G.C. avec AFP|Ecrit pour TF1|2010-07-04T16:30:02.000Z, mis à jour 2010-07-04T16:30:02.000Z

La revue de presse du jour revient l'élimination de l'Argentine en quart de finale de la Coupe du monde contre l'Allemagne (4-0). La presse argentine est sous le choc. A l'inverse, celle de l'Allemagne est fière alors que le Paraguay regrette le but refusé à Valdez face à l'Espagne (1-0).

Argentine, 'le rêve est fini'

L'ARGENTINE MARQUEE


L'Argentine est sous le choc. L'élimination de l'équipe dirigée par Diego Maradona en quarts de finale du Mondial face à l'Allemagne (4-0) a marqué les esprits en Amérique du Sud. "L'Argentine éliminée après avoir reçu un coup extrêmement dur", titre Clarin, le journal le plus vendu, sur son site internet, en soulignant que l'Allemagne "l'a emporté en sachant développer un jeu intelligent"."Le peuple pleure la défaite", écrit Cronica, pour qui le pays vient de vivre "une journée douloureuse". "Le rêve est fini", titre Ambito Financiero. Toute la presse est aussi marquée par la claque reçue par l'Albiceleste : pour La Nacion, "l'Allemagne a mis à nu toutes les faiblesses de l'équipe argentine qui, sans voir briller Carlos Tevez, ni Messi, ni Higuain, n'a pas su trouver des réponses"."La sélection n'a jamais réussi à changer la donne: cela fait 20 ans que l'équipe nationale ne s'est pas hissée parmi les quatre meilleurs", déplore ce quotidien dans sa version en ligne. Et Messi, qui n'a pas su faire la différence, est également critiqué : Il "se plaçait trop en retrait pour avoir la balle", selon Clarin. "Il a parfois fait illusion en partant très vite, mais il a presque toujours été contrôlé par les Allemands".


L'ALLEMAGNE EST FIERE


Argentine, 'le rêve est fini'

L'Allemagne a le sourire. Et le front haut. La performance de la "Mannschaft" contre l'Argentine (4-0) est saluée par toute la presse allemande: "Nous sommes si fiers de vous ! Vous êtes géniaux !", s'emporte Bild, le quotidien le plus lu du pays. "Vous êtes déjà des héros", s'emporte TZ. "Les enfants de Jogis peuvent rêver. Ramenez le titre à la maison", espère l'Express. "Pays des merveilles", "Schland de Dieu", ajoute le plus sérieux magazine Spiegel, qui affirme : "L'Allemagne met en morceaux le Onze de Maradona"."Après le Brésil, c'est au tour de l'Argentine de verser toutes les larmes du monde de déception", explique de son côté le quotidien des affaires Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ). L'Allemagne peut à l'inverse faire la fête et continuer de rêver du titre", poursuit le journal.


Argentine, 'le rêve est fini'

LE PARAGUAY A DES REGRETS


La presse du Paraguay est fière de la performance de ses troupes, éliminées en quarts de finale du Mondial par l'Espagne (1-0). "Le Paraguay est mort debout", estime la presse en ligne d'Asuncion. "Nos poitrines ont été des murailles", glisse le quotidien ABC sur son site internet. Mais la presse du pays a aussi en travers de la gorge le but refusé à Nelson Valdez pour un hors-jeu inexistant en quart de finale du Mondial-2010 contre l'Espagne (0-1). "L'Albirroja a été privée d'un but valide (de Nelson Valdez à la 40e) et a raté un penalty tiré par Oscar Cardozo. Le Paraguay a tout donné et est mort debout", s'emporte d'Asuncion. "Nous ont-ils volé un but?", s'interroge le journal Ultima Hora. "Ce but a été annulé à tort, pour beaucoup", ajoute-t-il.


Argentine, 'le rêve est fini'

L'ESPAGNE, UN JOUR HISTORIQUE


L'Espagne est en demi-finales du Mondial surte à la victoire de la Roja face au Paraguay (1-0). Une première dans l'histoire. Alors évidemment, la presse ibérique s'enflamme : "Historique", lance Marca. "La Roja écrit l'histoire", ajoute le quotidien, qui n'oublie pas David Villa : "Merci à notre buteur Villa". Son concurrent AS n'est pas en reste : "Le paradis" Pour El Mundo Deportivo, cette sélection est "déjà la meilleure équipe de l'histoire" en Espagne.


LES TWITTS :


Ronaldo : "Je conseille à Felipe Melo de ne pas passer ses vacances au Brésil"


OptaJean : "68% - L'Espagne affiche le pourcentage moyen de possession le plus élevé lors de la Coupe du Monde 2010. "


FreddyAdu11 : "L'Allemagne est toujours forte mais cette année, les Allemands écrasent toutes les meilleures équipes. Pas 1 à 0 mais avec 3 ou 4 buts d'avance".


Maxime Dupuis (Eurosportfr) : "Miroslav Klose, numéro 14. Gerd Müller n'est plus seul.