Barça-Real : Ronaldo contre Messi, et bien plus encore !

Voir le site Téléfoot

ronaldomessi copie
Par Jean-Marie DUMAS|Ecrit pour TF1|2010-11-29T17:16:00.000Z, mis à jour 2010-11-29T17:16:00.000Z

L'énorme Clasico de ce soir, renommé en circonstances " Clasicazo " par le quotidien AS, sera sans conteste " le plus grand match du monde ". Ronaldo contre Messi, Guardiola contre Mourinho, Valdes contre Casillas, Bwin contre Unicef, ..., tous les ingrédients sont réunis pour faire du choc de l'année un spectacle explosif.

Ce soir, le FC Barcelone et le Real Madrid vont faire tomber une pluie d'étoiles, et, souhaitons-le, de buts sur la pelouse du Camp Nou. Un « Clasicazo » plus attendu que jamais !


Ce soir, les superlatifs en tous genres sont de circonstance puisque le clasico Barça-Real sera la soirée des « deux meilleurs» : les deux meilleurs joueurs au monde, les deux meilleurs entraîneurs, les deux meilleurs gardiens, et les deux meilleurs clubs espagnols s'affrontent. Au Camp Nou, Ronaldo, Messi, Guardiola, Mourinho, Casillas et Valdes vont jouer le match le plus attendu de l'année entre les deux clubs les plus riches au monde.


Véritable « nuit des étoiles », comme le dit la Gazetta dello Sport, la rencontre de ce soir oppose aussi deux styles de jeu : le « tiqui-taqua » barcelonais contre le jeu porté vers l'avant de Madrid, la rigueur et l'explosivité imposée par Mourinho contre la possession de balle et la maîtrise délivrées par les Blaugrana de Guardiola ! Barça-Real, c'est enfin l'opposition, commerciale et presque éthique, entre Bwin et l'Unicef, entre Nike et Adidas.



Au Camp Nou, le FC Barcelone comptera sur la ferveur de son public et sur son génie argentin. Lionel Messi, qui a inscrit 7 buts en 8 Clasicos, est déjà auteur de 24 buts en 18 rencontres cette saison ! Mais Ronaldo, comme Zidane d'ailleurs, voit son équipe offrir à Jose Mourinho son 1er Clasiso et n'imagine pas « le meilleur entraîneur du monde » essuyer sa 1ère défaite de la saison. Au cas échéant, le Special One pourra toujours suggérer au Barça de remercier l'arbitre, un basque fan du Barça.


Le Clasico est toujours exceptionnel. Ce lundi, il le semble encore plus que jamais. La présence de Mourinho à la tête du Real n'y est sans doute pas pour rien.