FC Barcelone : le Barça perd la tête

Voir le site Téléfoot

Sandro Rosell démission FC Barcelone
Par François TOUMINET|Ecrit pour TF1|2014-01-25T20:42:00.000Z, mis à jour 2014-01-26T22:48:02.000Z

Le FC Barcelone est dans la tourmente depuis plusieurs jours et les révélations autour de l'affaire Neymar. Les détails et les commentaires sur cette affaire de gros sous se renouvellent chaque jour qui passe.

L'image du Barça n'en continue pas de se détériorer après les révélations de début de semaine sur les dessous du transfert de Neymar de Santos à Barcelone.


Des chiffres qui interpellent

C'est assurément un coup de tonnerre qui s'est abattu sur le FC Barcelone cette semaine. Suite aux révélations du quotidien El Mundo il y a plusieurs jours et à la demande officielle d'un socio du club, les conditions obscures du transfert de Neymar en provenance de Santos l'été dernier ont eu raison du président Sandro Rosell. Il a été remplacé à la tête du club par Josep Maria Bertomeu. Plus les jours passent, plus les chiffres évoqués augmentent. Raúl Sanllehi, l'un des dirigeants du FC Barcelone présent lors des négociations pour le transfert, a admis que le Brésilien a coûté au total 130.2 millions d'euros. Le club reconnaît 57.1M€ d'indemnité, 29.1M€ pour les parties annexes et 44M€ de salaire pour les cinq saisons. Les chiffres évoqués ont de quoi faire tourner quelques têtes.


Un devoir de transparence

Face à ces révélations, les réactions pleuvent. Tel Andoni Zubizarreta, directeur sportif du FC Barcelone, qui a tenu à souligner la transparence qu'ont eu les dirigeants à l'heure de détailler les chiffres de la (des) transaction(s). "Je n'avais jamais vu un club détailler les chiffres du coût d'un joueur de cette manière. Je n'avais jamais vu un tel spectacle. Moi aussi j'aimerai connaître les chiffres des autres clubs pour voir comment ils travaillent. Nous, nous avons répondu à la transparence qu'on nous exigeait." Il ne sera pourtant pas si simple d'éloigner les micros et caméras plus que jamais à l'affût de futures révélations.


Martino concentré sur son job

Côté sportif, la situation n'est évidemment pas idéale. A la veille de recevoir Malaga au Camp Nou, Tata Martino, l'entraîneur du FC Barcelone est revenu sur cette affaire...avec des pincettes: "Ce n'est pas une situation idéale. Nous voulons tous faire du bon travail et en ce sens, je respecte la décision du président. Nous devons collaborer sur le plan sportif et offrir de belles performances." Le politiquement correct est en ce moment plus que de mise derrière les murs de la cité sportive Joan Gamper. A Munich, loin de l'agitation catalane, Pep Guardiola, ancien de la maison balugrana s'est pour sa part fendu d'un simple "sans commentaire."


Pour se remettre un peu d'équerre, les joueurs du FC Barcelone auraient bon goût de s'imposer ce dimanche face à Malaga et reprendre ainsi la tête de la Liga chipée par son rival madrilène.