Le FC Barcelone déroule avec un Messi malheureux

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-10-20T10:55:00.000Z, mis à jour 2011-10-20T10:59:50.000Z

Recevant la visite du modeste Viktoria Plzen en Ligue des Champions, le FC Barcelone a fait un très bon match, mais n'a gagné " que " 2-0. La faute à un Leo Messi en manque de réussite...

Toutes les semaines, le FC Barcelone continue de cimenter sa légende de meilleure équipe de clubs de tous les temps. A tel point qu'une victoire à domicile par moins de 3 buts d'écart ferait presque figure de match médiocre...

Si le Barça n'a battu Plzen que 2-0, son entraineur saisit la qualité de la performance de ses joueurs : « Nous avons réalisé une démonstration et joué de manière éclatante. Nous savons que le plus difficile contre une équipe défensive comme c'était le cas, c'est de marquer (...) Je n'aime pas cette opinion suggérant que nous n'avons pas fait un bon match parce que le score n'est pas plus large (...) La nouvelle est que Messi n'a même pas marqué, imaginez le niveau de l'équipe. Espérons que cela continue encore plusieurs années».

Si Guardiola dit ça, c'est parce son Barça nous a habitué à des gros scores à domicile, notamment face à de petites équipes comme le Viktoria Plzen. Mais les tchèques sont venus au Camp Nou déterminés à défendre leur honneur (à défaut de défendre leurs chances). Le Barça déroule, multiplie les passes, les appels, les dribbles, les occasions... Mais les attaquants (Pedro et Messi surtout) se montrent maladroits. Iniesta (11e, but superbe) et Villa (81e, opportuniste) assurent l'essentiel.

Toujours décisif, c'est Leo Messi qui adresse la passe décisive à Andrés Iniesta sur le premier but (après un double une-deux), et qui amène le but de David Villa en ayant été fauché dans la surface. Mais il n'a pas marqué, malgré de nouveaux moments d'anthologie : un coup franc lointain qui termine sa course sur le poteau, et un superbe déboulé côté droit (avec des dribbles dont il a le secret), lui aussi gâché par le poteau du gardien tchèque. Oui, Plzen a eu de la chance...

Les standards du Barça ne sont aujourd'hui plus les mêmes que ceux de ses adversaires. Parce qu'à chaque match, ce sont de vrais chefs d'œuvre que les blaugranas livrent à leurs supporters...