L'OL et Bordeaux veulent imiter le PSG

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2013-02-13T23:08:00.000Z, mis à jour 2013-02-15T09:42:07.000Z

En seizième de finale aller de la Ligue Europa, l'OL et Bordeaux signeraient volontiers pour le même résultat obtenu par le PSG mardi dernier. Les ambitions sont là, qu'en est-il du niveau ?

Jeudi soir, L'OL se rend à Tottenham tandis que Bordeaux se déplace à Kiev. Lyonnais et Bordelais ont une carte à jouer et l'ambition de le faire, mais pourraient être limités par leurs effectifs et les contraintes liées au championnat.

Accompagner le PSG
Cette saison, la France peut compter sur le PSG pour son indice UEFA. Paris l'a encore prouvé mardi en se baladant à Valence (victoire 1-2). L'OL et Bordeaux sont les deux derniers représentants français en coupe d'Europe avec le puissant club de la capitale. Et la Ligue Europa rapporte quasiment autant de points que la Ligue des champions à l'indice UEFA. Lyon et les Girondins ont une vraie carte à jouer face à des adversaires difficiles, mais pas insurmontables, Tottenham et le Dynamo Kiev.

Priorité Ligue des champions
Depuis plusieurs saisons, et avant l'arrivée de QSI au PSG, tous les observateurs s'accordaient pour dire que l'OL était sans doute le seul club français capable de gagner la Ligue Europa. Sauf que Lyon passait toujours la phase de poule de la Ligue des champions et n'était donc jamais reversé dans la compétition sœur. Cette année, la présence lyonnaise directement en Ligue Europa devrait permettre de constater si le club de Jean-Michel Aulas en est vraiment capable. Sauf que la priorité des priorités pour l'OL reste de retrouver la Ligue des champions par le biais du championnat (Lyon est actuellement 2e). Leurs ambitions européennes sont-elles compatibles avec cet objectif ? Pour l'instant oui. Contre Tottenham, ce sera une autre histoire.

Des moyens limités
Les Bordelais affirment quant à eux vouloir jouer la Ligue Europa à fond, quitte à perdre des plumes en championnat (Bordeaux est actuellement 7e). Mais les bonnes intentions des Girondins ne seront pas toujours suffisantes si les dirigeants ne cessent d'affaiblir un effectif qui apparaissait déjà limité. Les départs de Yoan Gouffran (Newcastle) et Jussiê (Al-Nasr) cet hiver sont de rudes coups portés aux ambitions de Bordeaux. Et les arrivées de Julien Faubert et Diego Rolan ressemblent plus à des paris qu'à de réels renforts. Affronter le Dynamo Kiev, qui n'avait pas existé dans son groupe de Ligue des champions, notamment face au PSG, est cependant un défi qui paraît à la mesure du club au scapulaire.

Dernière information importante avant cette soirée européenne pour l'OL et Bordeaux, leur prochain match de Ligue se jouera dimanche à 14h : un certain Bordeaux-Lyon.
Jeudi soir, Bordeaux et l'OL en sauront plus sur les ambitions qu'ils peuvent encore nourrir en Ligue Europa. Le PSG a montré le chemin à Valence, aux Bordelais et aux Lyonnais de s'en inspirer.

Dynamo Kiev-Bordeaux (19h)

Tottenham-Lyon (21h05)