Comment Manchester City a voulu dépouiller le FC Barcelone

Voir le site Téléfoot

Messi Neymar FC Barcelone
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2016-10-18T15:04:47.468Z, mis à jour 2016-10-18T15:05:45.521Z

En débarquant à Manchester City, Pep Guardiola auraient bien attiré plusieurs cadres du Barça selon la presse catalane. Mais l’entraîneur, malgré les moyens de City, auraient essuyé refus sur refus.

Arrivé cet été à Manchester City après trois saisons au Bayern Munich, Pep Guardiola avait annoncé la couleur : il veut connaître en Angleterre la même réussite que durant ses années fastes à la tête du FC Barcelone. Un défi immense qui passait par un recrutement haut de gamme. Mais tout ne se serait pas passé comme prévu.

Suarez était la cible prioritaire


Selon les informations du quotidien catalan El Mundo Deportivo, Guardiola voulait des cadors pour sa nouvelle équipe. Et quel meilleur choix que de piocher au sein de son ancien club : le Barça, où sont rassemblés tant de joueurs talentueux ? S’il avait promis aux dirigeants du Bayern Munich qu’il n’emmènerait aucun Bavarois dans ses bagages, l’entraîneur n’aurait pas hésité à solliciter plusieurs Barcelonais.

Sa priorité était, toujours d’après El Mundo Deportivo, l’attaquant Luis Suarez. Rompu aux joutes de Premier League après ses trois saisons et demie sous les couleurs de Liverpool, l’Uruguayen constituait la cible n°1. Des trois joueurs de la « MSN », il était aussi le moins onéreux. Manchester City était prêt à aligner 100 millions d’euros, mais Suarez a dit non.

Finalement, City n’a eu que Bravo


Lionel Messi a également été dans le viseur des Skyblues. Les dirigeants de City misaient sur les déboires de « La Pulga » avec le fisc pour le convaincre de rejoindre la Premier League sous leurs couleurs. Ils auraient même rencontré cinq fois le père de l’Argentin pour discuter. En vain. Neymar a aussi décliné les propositions mancuniennes.

Un autre joueur a dit non : Sergio Busquets. Le FC Barcelone tient autant à son milieu de terrain qu’à ses superstars. D’ailleurs, le joueur a récemment paraphé une prolongation de contrat jusqu’en 2021 assortie d’une clause libératoire de 200 millions d’euros. Finalement, City n’a réussi qu’à arracher Claudio Bravo au Barça.