OM : Zubizarreta dresse le profil du grand buteur qui sera recruté

Voir le site Téléfoot

Andoni Zubizarreta
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2017-02-17T11:58:36.173Z, mis à jour 2017-02-17T12:07:25.934Z

Lors du prochain mercato estival, l’Olympique de Marseille compte frapper fort en recrutant une pointure en attaque. Mais les Phocéens ne dépenseront pas une somme inconsidérée. Le directeur sportif, Andoni Zubizarreta, parle de ce "crack".

La blessure de Bafétimbi Gomis met en lumière une carence de l’effectif de Marseille : il manque du poids à l’attaque phocéenne. Le mercato d’hiver est tombé à point pour des ajustements (Evra, Sanson, Sertic et Payet), mais les bonnes occasions sont rares à cette époque de l’année. Les dirigeants phocéens avaient bien précisé qu’ils seront surtout actifs l’été prochain pour transformer leur effectif.

Zubizarreta : "Les buts, c’est ce qu’il y a de plus cher"

L’attaque sera l’un des chantiers principaux. L’Olympique de Marseille a besoin d’au moins un grand attaquant, en remplacement ou en complément de Bafé Gomis (prêté par Swansea). Le nouveau propriétaire Frank McCourt a promis une enveloppe globale de 200 millions d’euros pour renforcer l’équipe. 40 millions ont déjà été dépensés cet hiver. Une somme importante sera allouée au recrutement d’un buteur.

Marseille voudrait s’attacher les services d’une star. Andoni Zubizarreta, son directeur sportif, sait comment le marché fonctionne. "Toute la question est là, dans ce mot ‘star, ‘vedette’ ou ‘crack’. Les buts, c’est ce qu’il y a de plus cher dans le football", déclare l’Espagnol à RMC Sport. Le prochain mercato marseillais devrait être animé donc, et les prix vont grimper quand les recruteurs pisteront l’oiseau rare offensif.

Un attaquant en dessous de 70 millions d’euros

Pas question, toutefois, que l’OM dépense sans compter. "Même les plus grands clubs du monde ont parfois du mal à faire signer un grand buteur. On parle ici de transferts qui commencent à 70 millions d’euros et qui peuvent dépasser les 100 millions ! Evidemment, ce n’est pas notre marché", tempère Zubizarreta. L’ancien directeur sportif du Barça appelle chacun à "avoir les pieds sur terre".

L’OM ne visera donc pas certains joueurs très en vue, très demandés et très chers, à l’image de Paulo Dybala (Juventus), Sergio Agüero (Manchester City), Antoine Griezmann (Atlético de Madrid) ou Diego Costa (Chelsea). La barre est peut-être trop haute. Mais avec une enveloppe d’environ 50 millions d’euros, Marseille pourrait chercher à attirer des attaquants un peu moins onéreux, voire des jeunes joueurs en devenir. D’ici la fin du mois d’août 2017, les rumeurs vont vite se multiplier.