PSG - Transfert : négociations serrées pour Ibrahimovic

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par |Ecrit pour TF1|13/07/2012 à 11h29, mis à jour 13/07/2012 à 11h31

Les négociations avec l'agent de Zlatan Ibrahimovic, débutées jeudi, reprennent leur cours. Objectif : s'accorder sur les termes d'un contrat qui enverrait la star suédoise au PSG. Pas si simple.

Le transfert de Zlatan Ibrahimovic au PSG a depuis deux jours dépassé le stade de la rumeur pour devenir réalité. Le Milan AC a donné son accord, le joueur souhaite rejoindre la capitale, il ne reste plus qu'à définir les termes du contrat. Et c'est là que ça se complique...


Suite des négociations

Ce vendredi, Leonardo et Mino Raiola, l'agent de Zlatan Ibrahimovic, reprennent les négociations entamées jeudi pour finaliser la venue de l'attaquant suédois à Paris. Le directeur sportif du PSG déclarait jeudi soir après les premières heures de pourparlers : « Il est difficile d'anticiper exactement sur l'issue du dossier. On discute. » Des propos relayés dans les colonnes de L'Equipe.


Pas moins de 12 M€/an

Pour imaginer la complexité des négociations, il suffit de se rappeler que Zlatan Ibrahimovic (30 ans) touche actuellement un salaire de 12 millions d'euros nets d'impôts par an au Milan AC, avec qui il est sous contrat jusqu'en 2014. La star suédoise ne peut décemment pas s'engager avec le PSG pour une rémunération moindre.


« Aussi loin d'un accord que l'Amérique de la Chine »

Vendredi matin, l'agent de Zlatan Ibrahimovic a d'ailleurs rappelé que les deux parties sont encore loin d'un accord : « Au mieux, on est aussi proche d'un accord que l'Amérique l'est de la Chine. Aujourd'hui, je vois Leonardo mais je n'en ai pas envie. » En deux phrases, Mino Raiola vient de démontrer que l'affaire n'est pas encore gagnée pour le PSG.

Les plus optimistes semblent finalement se trouver au Milan AC, où Silvio Berlusconi a confirmé dans La Gazzetta dello Sport : « Oui, on a vendu Thiago Silva et Zlatan Ibrahimovic au PSG. On va économiser 150 millions d'euros sur deux ans. »