Le Real et le Barça sont ils en train de tuer la Liga ?

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par |Ecrit pour TF1|31/08/2011 à 11h37, mis à jour 31/08/2011 à 11h41

La 1ère journée de Liga a vu le Real Madrid et le FC Barcelone corriger lourdement leurs adversaires (respectivement 6-0 et 5-0). De nombreuses voix s'élèvent contre leur domination sans partage.

Le monde entier attendait avec impatience les débuts en championnat des 2 meilleures équipes du monde, le Real Madrid et le FC Barcelone. Les premiers ont étrillé Saragosse à l'extérieur dimanche (0-6), les seconds humilié Villareal (pourtant 4ème du dernier championnat) à domicile lundi (5-0)...
Roig et Del Nido craignent pour le football espagnol

A l'issue de la défaite au Camp Nou, Mauel Roig, président de Villareal, a lancé: « S'ils ne veulent que 2 matches par an, très bien, mais ce n'est pas bon. Ca peut durer 3 ou 4 ans, mais ensuite, soit ça change, soit c'est la mort du football espagnol». José Maria Del Nido, président du FC Séville, va encore plus loin : « Notre ligue n'est pas seulement la plus grosse blague d'Europe, mais du monde. C'est une ligue du Tiers-Monde dans laquelle deux clubs prennent tous les droits TV des autres ».
Nadal attristé, Ramos agressif

Même le tennisman Rafael Nadal, supporter merengue et neveu d'un ancien blaugrana, abonde dans leur sens sur twitter : « La lutte entre le Real et le Barça sera palpitante, mais j'aimerais qu'il y ait plus de passion chaque semaine et entre plus d'équipes ». La réponse de Sergio Ramos à Del Nido adverses est claire : « S'il n'aime pas ce championnat, qu'il s'en trouve un autre ». Ramos s'exprimait depuis la concentration de l'équipe d'Espagne, où les tensions entre les 2 grands préoccupent.
Un championnat à 2 vitesses

Real Madrid et FC Barcelone ont terminé aux 2 premières places de la Liga 6 fois sur les 7 dernières saisons, contre 1 fois sur les 7 précédentes. En cause ? Une répartition inégalitaire des droits TV, qui ont explosé à la fin des années 90, auxquels s'ajouteront bientôt des droits radio (ce qui a provoqué l'ire de Del Nido). Et tandis que Villareal, Valence ou l'Atletico vendent avant d'acheter (Cazorla, Mata, Agüero), le Barça et le Real peuvent s'endetter pour améliorer encore leurs effectifs de rêve.
Fait révélateur, les 2 grandes recrues estivales du FC Valence, dernier champion non issu du « big 2 », sont des joueurs qui ont échoué au Real Madrid : Sergio Canales et Dani Parejo. Quelle solutions mettre en place pour offrir plus d'équité à la Liga ?