La Serbie menacée ?

Voir le site Téléfoot

La Serbie menacée ?
Par DPPI|Ecrit pour TF1|2009-10-08T10:43:53.000Z, mis à jour 2009-10-08T10:43:53.000Z

La FIFA a menacé la Serbie de lui retirer des points dans le groupe 7 des qualifications pour la Coupe du Monde 2010, dont elle occupe la tête avec quatre longueurs d'avance sur la France. La sanction pourrait tomber en cas de nouveaux incidents avec les supporters serbes.

La Serbie pourrait payer très cher les dérives de ses supporters. Alors que la sélection nationale est bien partie pour se qualifier pour la Coupe du monde, puisqu'elle occupe la tête du groupe 7 avec quatre points d'avance sur la France, la FIFA a adressé une lettre à la fédération serbe pour la mettre en garde en cas de nouveaux incidents lors des matches face à la Roumanie, samedi, et la Lituanie, mercredi prochain. "La commission disciplinaire de la FIFA rappelle à la FSS que la répétition des (incidents) peut mener à des sanctions beaucoup plus drastiques, y compris la pire à savoir la suppression de points dans la compétition en cours", a menacé la FIFA dans cette lettre.


Plusieurs incidents ont déjà coûté de lourdes amendes à la fédération serbe. Celle-ci a déjà payé certains débordements survenus lors des rencontres face à la France, le 9 septembre dernier, la Roumanie, le 7 mai, et l'Autriche, en décembre 2008. L'agression qui a coûté la vie au supporter toulousain Brice Taton lors d'un match de Ligue Europa opposant le Partizan à Toulouse à Belgrade au mois de septembre, même si elle concerne les clubs, est aussi un gros point noir dans le dossier que doit gérer la fédération serbe.


Un nouvel incident lors des deux ultimes rencontres qualificatives pour la Coupe du monde 2010 pourrait être la goûte d'eau qui fait déborder le vase et aboutir à une sanction de la FIFA. Dans ce contexte tendu, le secrétaire général de la fédération, Zoran Lakovic, a tenu à calmer le jeu, tout en mettant une certaine pression sur les supporters serbes. Il s'est dit "convaincu que des actes inappropriés individuels ne compromettront pas les résultats du travail collectif". "Nous continuerons à prendre d'importantes mesures afin de prévenir tout nouvel incident", a-t-il également insisté. Pour la qualification au prochain Mondial, la balle est donc dans le camp de la Serbie. Celui de la sélection nationale, évidemment, mais aussi celui de ses supporters.