Vainqueur 3-1 de Naples, le Real Madrid est quand même en grand danger

Voir le site Téléfoot

zinedine zidane
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2017-02-16T18:26:56.589Z, mis à jour 2017-02-16T18:30:36.685Z

Le Real Madrid n'a pas toujours été très chanceux en Europe après une victoire 3-1 au match aller, comme celle obtenue contre Naples. Dans pareil cas de figure, les Merengue sont éliminés une fois sur deux ! Les Napolitains ont encore leurs chances.

En coupes d'Europe, dans les matches à élimination directe sur format aller-retour, il y a deux paramètres cruciaux. Le premier, bien sûr, est de gagner. Le second est de ne pas prendre de but à domicile. A ce titre, le but de Lorenzo Insigne à Santiago-Bernabeu mercredi 15 février en demi-finale aller de la Ligue des champions laisse un espoir à Naples, battu par le Real Madrid (3-1). Et au-delà de la règle du but à l'extérieur, il s'avère que le Real n'est pas souvent en veine quand il remporte une première manche sur ce score de 3-1.

Le quotidien espagnol As a répertorié tous les précédentes victoires 3-1 du Real Madrid en Europe lors des matches allers. Et le bilan n'est pas très flatteur pour la Maison Blanche : les Madrilènes se sont qualifiés quatre fois mais ont aussi été éliminés quatre fois.

Les quatre matches où c'est passé pour le Real

Contre Manchester United en 1956-1957 : après avoir dompté l'OGC Nice en quarts de finale de la Coupe des clubs champions (l'ancêtre de la Ligue des champions actuelle), le Real Madrid se retrouve face à Manchester United en demi-finale. A l'aller, les Merengue d'Alfredo Di Stéfano et Raymond Kopa gagnent 3-1 à Santiago-Bernabeu. Au retour, ils accrochent les Red Devils 2-2 à Old Trafford. Et en finale, dans leur antre de Bernabeu, le Real remporte la seconde C1 de son histoire contre la Fiorentina (2-0).

Contre le FC Barcelone en 1959-1960 : c'est le premier Clasico entre les deux rivaux au niveau européen. En quarts de finale de la Coupe des clubs champions, le Real Madrid bat de nouveau Nice et s'offre une demie contre le Barça. Emmenés par un Alfredo Di Stéfano intenable, les Madrilènes s'imposent chez eux 3-1. Au retour, c'est Ferenc Puskas qui sévit, et les Blaugrana perdent à nouveau 3-1, au Camp Nou cette fois. En finale, le Real Madrid s'impose contre l'Eintracht Francfort (7-3).

Contre l'Ujpest FC en 1982-1983 : le décor change. Cette fois, on est en huitième de finale de Coupe des Coupes (disparue en 1999). A l'aller, le Real Madrid s'impose à domicile 3-1 grâce notamment à un doublé de l'illustre Santillana. Au match retour en Hongrie, le buteur espagnol marque le seul but de la rencontre (1-0), et les Merengue se qualifient. Ils battront ensuite l'Inter Milan en quarts et l'Austria Vienne en demies avant de perdre en finale contre Aberdeen (2-1 a.p).

Contre Manchester United en 2002-2003 : en quarts de finale de la Ligue des champions, les deux mastodontes se font face d'abord à Bernabeu. Un but de Luis Figo et un doublé de Ronaldo permettent au Real de gagner 3-1 (but de Ruud van Nistelrooy pour MU). Le match retour à Old Trafford est magnifique. Ronaldo, en feu, signe un triplé, mais pour l'honneur, les Red Devils l'emportent 4-3 (buts de Ruud van Nistelrooy, contre son camp d'Ivan Helguera et doublé de David Beckham). Le Real sera ensuite éliminé par la Juventus.

Les quatre matches où le Real a été éliminé

Contre le Grasshopper Zurich en 1978-1979 : on est au deuxième tour (les huitièmes de finale) de la Coupe d'Europe des clubs champions et le Real pense avori fait le plus dur en s'imposant à l'aller 3-1, avec des buts de Juanito, Francisco Garcia Hernandez et bien sûr Santillana. Mais au match retour, Claudio Sulser (auteur du seul but de Grasshopper à l'aller) plante un doublé, dont un but en fin de match. 2-0 pour Zurich qui élimine le Real au but à l'extérieur. Les Suisses seront éliminés en quarts de finale par Nottingham Forest, futur vainqueur de la compétition.

Contre le PSV Eindhoven en 1971-1972 : gros camouflet pour le Real Madrid, éliminé dès le deuxième tour de qualification par les Néerlandais du PSV Eindhoven. Chez eux à Bernabeu, les Madrilènes l'emportent 3-1 (buts d'Eduardo Anzarda, Francisco Aguilar et Amancio Amaro contre un but d'Oeki Hoekema). Mais au retour, le PSV dicte sa loi et gagne 2-0 (buts d'Everardus Mulders et Oeki Hoekema). Le Real sort par la petite porte. Le PSV Eindhoven, lui, sera éliminé en huitièmes de finale par les Belges de Lierse.

Contre le Paris Saint-Germain en 1992-1993 : une double confrontation entrée dans la légende du PSG. En quarts de finale aller de la Coupe de l'UEFA, le Real, grâce à Emilio Butragueno, Ivan Zamorano et un dernier but en fin de match de Michel, s'impose 3-1 contre Paris (but de David Ginola). Mais au match retour au Parc des Princes, les Madrilènes sont emportés par la tornade parisienne. George Weah et David Ginola marquent et font rêver leur public. Valdo ajoute le but qui semble sceller le match. Mais à la 90+4e, Ivan Zamorano inscrit le but qui va emmener les deux équipes en prolongation. Sauf que deux minutes plus tard, sur un dernier coup franc de Valdo, Antoine Kombouaré met le coup de tête qui délivre Paris. Victoire 4-1 du PSG, qui sera éliminé en demi-finale par la Juventus de Roberto Baggio. La Juve qui remportera le titre contre le Borussia Dortmund.

Contre Kaiserslautern en 1981-1982 : l'une des pires humiliations pour le Real Madrid. En quarts de finale de la Coupe de l'UEFA, les Espagnols affrontent les Allemands de Kaiserslautern. Ils gagnent 3-1 à l'aller à domicile et pensent être à l'abri. Mais le match retour vire au cauchemar incroyable : Kaiserslautern mène rapidement 2-0 et deux Madrilènes sont expulsés. Le club allemand ajoute deux nouveaux buts et le Real termine à 8 après une nouvelle expulsion. Un ultime but entérine la qualification de Kaiserslautern. 5-0 pour les Allemands au retour ! Leur parcours s'arrête en demi-finales contre l'IFK Göteborg.