Résumé de l'épisode 140

Marianne (Luce Mouchel) et Chloé (Ingrid Chauvin) se retrouvent au chevet de Judith (Sylvie Filloux) qui a été victime d’une attaque de panique. L’ado doit arrêter de s’inquiéter pour Agnès Verneuil et surtout ne pas se sentir coupable d’avoir reçu un rein à sa place. Judith comprend et promet à sa famille de ne plus approcher les Verneuil, mais lorsqu’elle croise leur fils Anthony, pour qui elle éprouve de forts sentiments, tout bascule… Suite à l’analyse du manteau de Marianne Delcourt (Luce Mouchel), Karim (Samy Gharbi) et Lucie (Lorie Pester) découvrent que la bombe lacrymogène utilisée pour aveugler la chef de service de l’hôpital était une marque utilisée par la police. Ils s’interrogent : le corbeau qui harcèle les Delcourt et l’agresseur de Marianne serait-il l’un des leurs ? Sandrine Lazzari (Juliette Tresanini) est inquiète pour son couple. En effet, Laurence (Charlotte Valandrey) est de plus en plus distante et occupée par son travail de juge. Cette dernière retrouve Lou (Rani Bheemuck) le temps d’un café au Spoon. Le courant passe bien entre les deux femmes. De retour chez elle, Laurence se dispute de nouveau avec Sandrine au point que leur fils Arthur s’inquiète. La famille Lazzari-Moiret serait-elle au bord de l’implosion ? Le rapprochement avec Lou y serait-il pour quelque chose ?