Espagne-Maroc : et si Hervé Renard faisait un mauvais coup à la Roja ?

Par Yohan ROBLINÉcrit pour TF1

le 24/06/2018 à 11h52, mis à jour le 25/06/2018 à 01h45

Déjà éliminé du Mondial russe, avec deux défaites lors de ses deux premiers matches, le Maroc dispute sa troisième et dernière rencontre face à l'Espagne, ce lundi 25 juin (20h). Les Lions de l'Atlas ont pour ambition de sortir la tête haute. Pas vraiment une bonne nouvelle pour les Espagnols.

Le Maroc a bien l'intention de jouer le coup jusqu'au bout. Hors course après sa défaite inaugurale contre l'Iran, puis le Portugal (1-0 à chaque fois), la sélection d'Hervé Renard n'a plus rien à espérer dans cette Coupe du monde. Si l'enjeu ne sera donc pas sportif, puisque les Lions de l'Atlas sont d'ores et déjà assurés de voir leur Mondial s'arrêter après ce troisième match dans ce Groupe B, ils n'auront pour seule ambition face à l'Espagne, ce lundi 25 juin (20h) à Kaliningrad, que d'éviter un fiasco total dans ce tournoi mondial.

"Il faut sauver notre honneur, puisque aujourd'hui, il n'y a plus que ça à sauver", a lancé le sélectionneur du Maroc, Hervé Renard, dimanche lors de la traditionnelle conférence de presse d'avant-match. Cela passe obligatoirement par marquer au moins un but contre la Roja, chose que les coéquipiers de Younès Belhanda ne sont pas parvenus à réaliser lors de leurs deux premiers matches. Comment motiver un groupe qui doit jouer l'Espagne, l'un des favoris de la compétition, "en sachant qu'ensuite, on doit préparer (ses) bagages" ? "Je vais jouer ce dernier match comme si on doit jouer notre qualification. Mon métier, c'est de faire en sorte de poser des problèmes à l'Espagne et rendre plus fier le peuple marocain. J'ai cette responsabilité et je dois l'assumer le mieux possible", a déclaré dans un registre plus combatif l'ancien entraîneur de Sochaux et Lille. Comprenez qu'après deux sorties ratées, les Marocains auront à cœur de se racheter auprès de leurs fans venus en nombre - ils seraient près de 40.000 - du côté de la Russie pour les supporter.

>>> Les scénarios pour l'Espagne et le Portugal dans le Groupe A


La qualification de l'Espagne en jeu

"Cela va être un match très important pour notre fierté, pour notre nom, parce qu'il faut donner cette joie à nos supporters", a surenchéri le gardien Munir El Kajoui, l'un des binationaux hispano-marocain. "Nous espérons partir avec une victoire qui nous permettra de partir la tête haute." Et tant pis, si cela passe par une élimination de l'Espagne dès le premier tour. En ballottage favorable pour accéder aux huitièmes de finale, elle a besoin au minimum d'un nul pour se qualifier. Une défaite mettrait les hommes de Hierro dans l'embarras. 

D'ailleurs, le milieu de la Roja Sergio Busquets l'a reconnu : les Espagnols s'attendent à un match difficile. "Le Maroc sera un sérieux challenger (...) J'espère qu'on prendra les trois points contre les Marocains, mais la tâche sera difficile, car ils ont une équipe qui joue bien au ballon", a-t-il expliqué à Mundo Deportivo. Le Maroc d'Hervé Renard, qui ne veut pas être être la première sélection de l'histoire du pays qualifiée en Coupe du monde à ne pas marquer de but, n'a plus rien à perdre. Au contraire de l'Espagne qui joue très gros sur ce match.

Outbrain