Info Téléfoot 9/09 : Pourquoi Boateng et Renato Sanches ne sont pas venus à Paris.

Par Vincent GuillotÉcrit pour TF1

le 09/09/2018 à 01h52, mis à jour le 10/09/2018 à 01h10

Suite à la non-venue de Boateng à Paris, le directeur sportif du Bayern Munich, Uli Hoeness s’est fendu de déclarations peu flatteuses envers Antero Henrique. Téléfoot vous dévoile les raisons de cette brouille.

Paris souhaitait se renforcer pour ses lignes arrières lors de ce mercato. Pour cela le club francilien avait visé Jérôme Boateng du Bayern Munich. Le joueur lui-même avait émis le souhait de rejoindre la capitale. Pourtant l’affaire ne s’est pas faite. En cause : l’intransigeance du directeur sportif parisien Antero Henrique dans les négociations. Le PSG a d’abord fait une offre à 35 millions d’euros. Immédiatement refusée par les bavarois, lesquels exigeaient tout d’abord 50 millions d’euros. Devant la fermeté affichée par Paris, les dirigeants du Bayern ont descendu leur prix à 40 millions. Mais le PSG n’a jamais voulu monter son offre de 35 millions d’euros et ainsi mis fin aux discussions. Pire : le club parisien a rompu les négociations sans avertir les munichois.

Machine arrière aussi sur Renato Sanches

Une méthode qui a d’autant plus heurtée Uli Hoeness que le PSG a répété cette conduite. Selon les informations exclusives de téléfoot, dans les derniers jours du mercato, Paris a émis une offre au Bayern pour le milieu de terrain portugais Renato Sanches avoisinant les 20 millions d’euros. Les deux clubs et le joueur étaient d’accord, le transfert paraissait ficelé, et puis sans donner de raison, le club de la capitale a indiqué qu’il ne donnerait finalement pas suite. De quoi énerver Uli Hoeness, lequel a déclaré : «Je conseille au PSG de se séparer de son directeur sportif. Cet homme ne peut pas être la figure de proue de ce club. Si le PSG veut devenir un grand club au niveau mondial, il ne peut pas se permettre d'avoir un tel directeur sportif.»


Outbrain