19h30 Médias : à Prague, l’Europe veut montrer un front uni face à Vladimir Poutine

Emmanuel Macron et 43 autres dirigeants européens se sont rendus à Prague pour présenter un front uni, sept mois après l’invasion de l’Ukraine par la Russie. A l’heure de la menace nucléaire brandie par Poutine et l’inquiétante crise énergétique qui se profile dans les prochains mois, l’Europe veut paraître soudée. En mai dernier, le président français a lancé l’idée d’une "Communauté politique européenne” qui rassemble 17 pays en plus des 27 pays membres de l’Union Européenne. C’est la première fois que sont réunis dans une même organisation des pays membres de l’Union, des pays en procédure d’adhésion, d’autres pays qui viennent tout juste de la quitter et d’autres encore qui ne veulent pas du tout en faire partie. Mais l’un des objectifs de cette communauté est aussi d’accélérer l’entrée de l’Ukraine dans une organisation européenne. Mais ce processus devrait prendre encore quelques années. L’Europe dispose donc d’une nouvelle organisation politique. Et les dirigeants ont prévu de se retrouver tous les six mois. Dans un contexte de crise de l’énergie avec la guerre en Ukraine, le gouvernement a annoncé un plan pour réduire notre consommation d'énergie. C’est le sens du plan sobriété énergétique conduit par la Première ministre, Elisabeth Borne, et la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, en juin dernier. L’objectif de cette mesure est plutôt ambitieux : réduire de 10 % la consommation d’énergie sur les deux prochaines années par rapport à 2019. Ce jeudi, les ministres et les représentants des secteurs concernés ont détaillé les mesures du plan de sobriété énergétique. Parmi ces mesures, on retrouve une campagne de promotion de la sobriété énergétique. Le gouvernement veut inciter les Français à réaliser des gestes simples pour économiser de l'énergie : éteindre la lumière, baisser le chauffage à 19 °C ou faire tourner sa machine à laver durant les heures creuses. D’autres mesures semblent plus compliquées à mettre en place comme installer des thermostats programmables sur son chauffe-eau ou chauffer sa chambre à seulement 17 °C. Des soldats ukrainiens ont diffusé ce mercredi les images de ce qu'ils présentent comme une reddition de soldats russes dans la région de Kherson. Cette supposée capitulation s’expliquerait par la reprise de 400 km2 dans la région de Kherson en moins d’une semaine par l’Ukraine. Ces territoires dans le sud du pays étaient jusqu’alors occupés par la Russie. Ce discours positif est très important pour les troupes militaires sur place mais ne signifie pas pour autant que Vladimir Poutine est en train de perdre la guerre. Les experts préfèrent rester prudents sur l’authenticité de ces images “trop parfaites à leurs yeux”.
11m
Dispo + 30j

Quotidien

Quotidien