19h30 Médias – Débordements au Stade de France : la faute à qui ?

Le Stade de France a un nouveau surnom, le « Stade la Farce », qu’il doit au Sun, le quotidien britannique très en colère après les débordements de la finale de la Ligue des Champions samedi soir. Il n’est pas le seul : côté espagnol et partout à l’international, on a découvert effarés l’art délicat du maintien de l’ordre à la française. Face à cette polémique hyper dommageable pour l’image de la France, les autorités françaises tentent de sauver les meubles. Après une réunion de crise au ministère des Sports ce lundi, leur voix est unanime : les supporters anglais et leurs faux tickets sont les seuls responsables de ce chaos. Alors que spécialistes et images donnent une version plus complexe. Frédéric Leclerc-Imhoff, journaliste français auprès de BFMTV, a été tué en Ukraine alors qu’il se suivait une opération humanitaire dans la région de Severodonetsk. Il est le huitième journaliste tué sur le terrain depuis le début de la guerre en Ukraine, en février dernier. La mort du journaliste française Frédéric Leclerc Imhoff, nous rappelle que les affrontements violents se poursuivent en Ukraine, trois mois après le début de l’invasion russe. Pour la première fois, le président ukrainien Volodymyr Zelensky s’est rendu sur le front, à Kharkiv, pour rencontrer ses soldats. Cette semaine, pour la première fois depuis le début du conflit, la France s’est rendue au chevet des Ukrainiens en la personne de Catherine Colonna, nouvelle ministre des Affaires étrangères. L’absence d’Emmanuel Macron, alors que plusieurs dirigeants européens et internationaux ont déjà fait le déplacement en Ukraine, n’a pas manqué d’être soulignée. Vladimir Poutine a changé d’objectif : désormais, le dirigeant russe veut à tout prix prendre le contrôle de Severodonetsk, qu’il veut « libérer ». Un objectif confirmé par le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, invité sur TF1 et LCI. La campagne officielle des législatives a démarré ce lundi 30 mai pour plus de 6 000 candidats et, déjà, rien ne va plus entre le Rassemblement national et Reconquête qui s’affrontent par médias interposés. Alors qu’on n’a parlé que d’elles pendant des jours, plus un mot sur les affaires Taha Bouhafs et Damien Abad depuis plusieurs jours. Le premier, accusé d’agression sexuelle, a retiré sa candidature aux législatives. Ses deux accusatrices n’ont pas, pour l’heure, souhaité porter plainte. Le second, accusé de viols, est toujours ministre et nie les faits. Le parquet n’a pas ouvert d’enquête à ce stade.

12m
Dispo + 30jQuotidien

Vidéos similaires

11m
EXTRACT - Mercredi 01/06/22 - 19:3019h30 Médias : où est passé le nouveau gouvernement ?Quotidien
10m
12m
EXTRACT - Jeudi 05/05/22 - 19:3019h30 Médias – Législatives : jour de vérité au PSQuotidien
12m
EXTRACT - Lundi 16/05/22 - 19:3019h30 Médias : Elisabeth Borne nommée Première ministreQuotidien