19h30 Médias : Donald Trump a-t-il encore un avenir après les résultats mitigés des républicains aux midterms ?

Il rêvait d’un triomphe lors des élections de mi-mandat aux Etats-Unis, mais la vague républicaine n’a finalement pas eu lieu. Après des résultats mitigés dans l’ensemble des Etats-Unis, l’avenir de l’ancien président Donald Trump semble s’assombrir. Au sein de son parti, la question de sa présence lors de la prochaine élection présidentielle en 2024 se pose, alors que ses principaux soutiens commencent à le lâcher. Cette semaine, Maura Healey, 51 ans, est devenue la première femme gouverneure de l’Etat du Massachussetts lors des élections de mi-mandat aux Etats-Unis. Mais elle est aussi devenue la première gouverneure ouvertement homosexuelle du pays. Sa victoire veut donc dire beaucoup, comme nous l’explique ce soir Julien Bellver. Parmi les principaux combats de Maura Healey : les droits des femmes et des personnes LGBT, mais également la régulation des armes et la lutte contre le réchauffement climatique. Depuis 2019, la France ne reconnaît pas officiellement Nicolas Maduro comme président légitime du Venezuela. Cette semaine pourtant, à l’occasion de la COP27 en Egypte, Emmanuel Macron n’a pas hésité à se montrer en compagnie du dirigeant vénézuélien. Cette rencontre est un événement considérable pour le Venezuela, isolé sur la scène mondiale et en proie à une forte inflation. Elle interroge sur la position de la France, et de nombreux autres pays, concernant leurs relations avec Nicolas Maduro. Déjà un premier scandale pour le nouveau Premier ministre britannique, Rishi Sunak. À peine installé, l’un de ses ministres, Gavin Williamson, a été contraint de démissionner. La raison ? La révélation de messages d’insultes et de menaces qu’il aurait notamment envoyés à des membres de son parti. Une situation qui fragilise Rishi Sunak, alors qu’il doit présenter la semaine prochaine un budget visant à faire plusieurs milliards de livres d’économies. Nouvelle polémique à dix jours du Mondial de football au Qatar. Dans une émission allemande, un ambassadeur qatari a affirmé que l’homosexualité était interdite dans le pays. Des propos qui ont provoqué un véritable tollé au niveau international. Depuis quelques semaines, des milliers de vidéos d’influenceuses ouïghoures apparaissent sur les réseaux sociaux. Des images idylliques, qui contrastent avec les accusations de travail forcé et de persécutions subies par la minorité ouïghoure. Selon des chercheurs australiens, ces vidéos seraient des objets de propagande. Les influenceuses seraient recrutées par des agences privées, en lien avec le régime communiste chinois.
13m
Dispo + 30j

Quotidien

Quotidien

Vidéos similaires

11m
12m
EXTRACT -
19h30 Médias : l’affaire Lola vue par la presse étrangèreQuotidien