19h30 Médias : Emmanuel Macron rétropédale sur l’âge de départ à la retraite

Après une campagne très à droite, Emmanuel Macron se recentre pour espérer séduire les électeurs de gauche et l’emporter face à Marine Le Pen. Pour convaincre, le président sortant va au contact et multiplie les bains de foule où on ne lui parle que du recul de l’âge du départ à la retraite. Résultat : moins de 24h après le premier tour, Emmanuel Macron rétropédale. Au premier tour, il n’y a pas eu un vote utile, mais trois. Un vote utile des électeurs de gauche en faveur de Jean-Luc Mélenchon pour faire barrage à Marine Le Pen, le vote Emmanuel Macron des électeurs de Valérie Pécresse inquiets de Marine Le Pen et un vote Marine Le Pen pour qualifier l’extrême droite et faire barrage à Jean-Luc Mélenchon. Bref, les électeurs français ont joué les stratèges pour ce premier tour. Qu’en sera-t-il au second ? En Ukraine, la ville de Marioupol pourrait tomber aux mains des Russes dans les toutes prochaines heures. Assiégée depuis 40 jours, bombardée sans relâche, il ne reste presque plus rien de la ville portuaire qui reste pourtant stratégique pour Vladimir Poutine. Depuis le soir du premier tour, Marine Le Pen multiplie les prises de parole. Ce mardi, elle donnait une conférence de presse sur la démocratie au cours de laquelle il a surtout été question du rapport d’Emmanuel Macron aux médias. La candidate du Rassemblement national a fait mine d’être scandalisée de voir le président sortant choisir les médias dans lesquels il s’exprime. Une Marine Le Pen beaucoup moins choquée lorsqu’elle-même décide des médias qui la suivent… ou pas. À la question « C’est vous qui décidez qui est journaliste et qui ne l’est pas ? », Marine Le Pen a répondu… « Oui ». Interpellée par un journaliste de Libération sur l’absence de certains journalistes – notamment ceux de Quotidien - lors de ses différentes prises de parole, la candidate a affirmé qu’elle était « chez elle » et qu’elle faisait donc… comme elle voulait. Et tant pis pour la démocratie. Selon les informations du Parisien, le débat de l’entre-deux tours sera animé par Léa Salamé et Gilles Bouleau. Exit Anne-Sophie Lapix. Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont tous deux exigé que la journaliste soit écartée du débat. Nicolas Sarkozy avait refusé de prendre parti lors de la première phase de la campagne électorale. Jamais l’ancien président n’aura apporté son soutien à Valérie Pécresse. Moins de 48h après le premier tour, il a en revanche apporté un soutien franc et massif à Emmanuel Macron. De quoi porter le coup de grâce aux Républicains, déjà sonnés par le score historiquement bas de leur candidate, Valérie Pécresse.

12m
Dispo + 30jQuotidien

Vidéos similaires

11m
EXTRACT - Vendredi 15/04/22 - 19:3019h30 Médias : le voile et l’écologie de retour dans la campagneQuotidien
5m
EXTRACT - Mardi 05/04/22 - 19:38Pourquoi Emmanuel Macron boycotte-t-il Anne-Sophie Lapix ?Quotidien
12m
14m
4m11
EXTRACT - Jeudi 17/03/22 - 19:40Com’ 2022 : Marine Le Pen tout sourire "Face à Baba"Quotidien