19h30 Médias - Humiliation, jets d’œufs et de mousse : le difficile week-end de Manuel Valls, Marine Le Pen et Jean-Michel Blanquer

Ce week-end, l’actualité politique a été marquée par une succession d’événements violents visant élus et candidats. En seulement trois jours, on aura assisté à l’humiliation de Manuel Valls sur les réseaux sociaux après une défaite électorale, à Jean-Michel Blanquer aspergé de mousse et Marine Le Pen visée par des œufs. Jean-Luc Mélenchon Premier ministre, Emmanuel Macron n’en veut pas. Dans la presse régionale, le chef de l’État a fait savoir « qu’aucun parti politique ne pouvait imposer un nom » pour Matignon. Une déclaration qui n’est pas passée auprès de l’Insoumis Manuel Bompard. Matignon, Jean-Luc Mélenchon, lui, s’y voit déjà. Il serait même en train de composer son futur gouvernement. Au 103ème jour de guerre en Ukraine, alors que les frappes se concentrent à l’est du pays, Vladimir Poutine a décidé de bombarder à nouveau Kiev, la capitale. Le dirigeant russe veut faire savoir qu’il n’est pas prêt à abandonner certaines cibles symboliques dans le pays. Ce week-end, Vladimir Poutine a accordé sa toute première interview depuis le début de l’invasion russe en Ukraine. Une nouvelle fois, le dirigeant du Kremlin a exhorté l’Occident à cesser ses livraisons d’armes à l’Ukraine. Trop tard : la France vient de livrer des canons Caesar d’une portée de 40km à l’armée ukrainienne. Sur la télévision russe, on se félicite de la « libération » de Marioupol. Toute la journée, la propagande russe diffuse des images de plages tranquilles et d’écoles où les cours sont désormais dispensés en Russe. Ce qu’elle ne montre pas, en revanche, ce sont les innombrables victimes de Marioupol, enterrées à la hâte dans de gigantesques fosses communes. Boris Johnson va-t-il perdre son poste ? Le Premier ministre britannique fait face à un vote de confiance surprise de son propre parti. Un vote qui fait suite aux multiples rebondissements du « Party Gate », ces soirées organisées en dépit de toute prudence sanitaire au plus fort de l’épidémie de Covid alors que les Britanniques étaient confinés. Les législatives ont fait leur première grosse victime : Manuel Valls. L’ancien Premier ministre est éliminé dès le premier tour dans la cinquième circonscription des Français de l’étranger. Manuel Valls est arrivé troisième derrière le candidat de la NUPES et derrière le candidat dissident de la majorité, Stéphane Vojetta, lequel avait refusé de se désister au profit de l’ancien ministre. Peu après l’annonce des résultats et face à un torrent de critiques et d’insultes, Manuel Valls a annoncé la fermeture de son compte Twitter.

13m
Dispo + 30jQuotidien

Vidéos similaires

Législatives : Manuel Valls, itinéraire d’un crash annoncé
4m14
EXTRACT - Lundi 06/06/22 - 19:45Législatives : Manuel Valls, itinéraire d’un crash annoncéQuotidien
12m
EXTRACT - Mardi 14/06/22 - 19:3019h30 Médias – Législatives : panique en MacronieQuotidien
12m
EXTRACT - Mardi 07/06/22 - 19:3019h30 Médias : Jean-Luc Mélenchon est-il anti-flics ?Quotidien
11m
EXTRACT - Mercredi 01/06/22 - 19:3019h30 Médias : où est passé le nouveau gouvernement ?Quotidien
10m
8m
EXTRACT - Mercredi 01/06/22 - 20:1520h15 Express : Marine Le Pen a-t-elle déclaré forfait ?Quotidien
12m
EXTRACT - Mercredi 08/06/22 - 19:3019h30 Médias – Législatives : branle-bas de combat en MacronieQuotidien
12m
EXTRACT - Lundi 16/05/22 - 19:3019h30 Médias : Elisabeth Borne nommée Première ministreQuotidien
11m