19h30 Médias : la Belgique endeuillée à son tour après l’assassinat de deux supporters suédois

La Belgique a elle aussi été frappée par un attentat terroriste ce lundi soir, dans lequel deux supporters Suédois, qui avaient fait le déplacement pour suivre la sélection suédoise opposée à celle de la Belgique, ont été assassinés. C’est aux alentours de 19h15 que l’assaillant a ouvert le feu sur trois personnes. Rapidement, de nombreuses vidéos amateurs florissent sur les réseaux sociaux, sans aucune modération, et notamment celle du tireur qui revendiquait en amont son acte. Le match comptant pour les qualifications à l’Euro 2024 est maintenu, mais sera finalement arrêté à la mi-temps, suite au refus des joueurs suédois de revenir sur le terrain. Les supporters des deux équipes sont alors priés de rester dans le stade plusieurs heures pour leur sécurité, et pendant ce temps-là, les chaînes d’informations belges et suédoises passent en édition spéciale. L’assaillant était connu des services de renseignement belges. Un drame qui fait écho à celui d’Arras trois jours plus tôt. La situation est chaque jour un peu plus tendue à Gaza. Les bombardements des troupes israéliennes s’intensifient, et l’Etat hébreu continue de masser des troupes aux abords de la bande de Gaza. Mais l’offensive d’ampleur annoncée notamment par Benyamin Netanyahou n’a pas encore eu lieu. Pendant ce temps-là, l’aide humanitaire est toujours bloquée. Ce mercredi, Joe Biden se rendra à Tel Aviv pour une visite diplomatique exceptionnelle à très haut risque. Le président américain pourrait légèrement freiner l’action israélienne. Emmanuel Macron devrait lui aussi se rendre bientôt sur place auprès de Benyamin Netanyahou. Le Premier ministre israélien dans l’œil du cyclone dans son pays après notamment les nombreuses images de propagande du Hamas à travers lesquelles on apprend que l’attaque lourdement meurtrière sur le sol de l’Etat hébreu était préparé depuis plusieurs années. Une manifestation a d’ailleurs eu lieu à Tel Aviv ce week-end en ce sens. Alors que la situation actuelle est dramatique après les attaques terroristes sur le sol israélien, les répercussions d’ampleur sur Gaza, l’assassinat de Dominique Bernard, et ce lundi l’attentat tuant deux Suédois en Belgique, La France Insoumise continue de jouer la carte de l’ambiguïté. En atteste, la position de Danièle Obono ce mardi matin au micro de Sud Radio. Face aux questions concernant les actes terroristes sanglants du Hamas, la députée française a qualifié le groupe terroriste comme étant « un mouvement de résistance à Israël et à l’occupation de la Palestine ». Dans la foulée, Gérald Darmanin a annoncé avoir saisi la justice pour « apologie du terrorisme ». C’est elle qui avait co-rédigé le premier communiqué polémique de La France Insoumise après l’attaque du Hamas le 7 octobre dernier. La NUPES semble littéralement imploser, en atteste les mots d’Olivier Faure sur France Inter, ou encore ceux de Fabien Roussel.
En savoir plus sur Julien Bellver

Quotidien
12m

Quotidien

À suivre