19h30 Médias : la grosse vague des variants attendue cette semaine aura-t-elle lieu ?

Le verdict le plus attendu de l’année est tombé ce lundi à 14h02 précisément : Nicolas Sarkozy est reconnu coupable de corruption et de trafic d’influence et condamné à trois ans de prison, dont un ferme, dans l’affaire dite des écoutes. Pendant quelques heures, cette actu judiciaire et historique aura fait oublier le Covid aux chaînes d’infos. Pourtant, sur le plan de la crise sanitaire, les nouvelles sont nombreuses et pour mieux les comprendre, on a inventé un nouvel outil : la « bourse du virus ». Histoire de faire le point entre les restrictions envisagées ou mises en place et l’optimisme des spécialistes toujours pas d’accord entre eux. Sur les plateaux télé, on a vu les plus sceptiques qui parient sur un reconfinement généralisé dans les prochains jours et les plus optimistes pour qui le pire a été évité. Dans tous les cas, la tendance n’est pas bonne dans le reste de l’Europe, ce qui est en général mauvais signe pour nous. En République Tchèque, en Italie ou en Pologne, la troisième vague est déjà là. Face à cette réalité, Emmanuel Macron a voulu donner de l’espoir aux Français en annonçant qu’il faudrait encore tenir « 4 à 6 semaines » avant de pouvoir relâcher la pression. Reste à savoir si on sera tous reconfinés d’ici là. Ce week-end, annoncé comme étant peut-être le dernier avant un reconfinement, les chaînes d’infos avaient envoyé des journalistes un peu partout pour recueillir le témoignage des passants, mais aussi des forces de l’ordre, déployées en grand nombre sur tout le territoire. Et on se demande si par endroit, les journalistes et les gendarmes n’ont pas échangé leur métier. Aux Etats-Unis enfin, on ne l’avait ni vu, ni entendu depuis plus d’un mois : Donald Trump a refait surface ce week-end à la clôture de la grand-messe annuelle des conservateurs américains, la CPAC. Un Donald Trump très en forme qui a profité de ce discours pour laisser entrevoir un éventuel retour en 2024.

Vidéos similaires