19h30 Médias : la menace terroriste inquiète les politiques et les médias

Alors que l’atmosphère semble de plus en plus anxiogène actuellement, la crainte d’un retour du terrorisme en Europe est au coeur de l’actualité, et ce notamment après les assassinats de Dominique Bernard à Arras, et des supporters suédois en Belgique, en l’espace de seulement trois jours. Dans l’hexagone, les alertes à la bombe se multiplient dans les établissements scolaires, les gares ou les aéroports. Alors que le nom de Daesh revient dangereusement dans les médias, Emmanuel Macron en déplacement en Albanie a reconnu la vulnérabilité des démocraties. Mais contrairement à certaines périodes récentes sombres post attentats, l’heure ne semble pas être à l’unité dans les rangs politiques. A droite, on tente d’atteindre le gouvernement de par l’actualité, alors qu’à gauche, le marasme de La France Insoumise se poursuit, et Gérald Darmanin n’a pas manqué d’égratigner le parti face à la communauté juive. L’arrivée de Joe Biden sur le sol israélien ce mercredi était particulièrement attendu et scruté par les médias internationaux. Et ce alors que la situation au Proche-Orient semble devenue incontrôlable, après les terribles actes de terrorisme qui ont touché l’Etat hébreu et à Gaza où les frappes israéliennes se multiplient en riposte. Ce mardi soir, un hôpital de la ville a été lourdement touché, provoquant la mort de centaines de personnes. Le Hamas et Israël s’accusent mutuellement. Dans ce contexte extrêmement tendu, le président américain ne serait finalement resté que quelques heures, se contentant de s’entretenir avec Benyamin Netanyahou, ainsi qu’avec des familles touchées. Il n’a en revanche pas manquer de souligner son soutien indéfectible envers Israël, en appelant malgré tout à respecter le droit international à Gaza. L’explosion dans un hôpital de Gaza ce mardi soir fait la Une des médias internationaux ce mercredi. Les mots de « massacre » et « d’horreur » reviennent en boucle sur les chaînes d’information, alors que des centaines de personnes ont péri suite à ces frappes dont on ne connaît toujours pas l’origine, puisque Israël et le Hamas s’accusent mutuellement. Le ministère de la Santé palestinien, contrôlé par le Hamas évoque plus de 500 morts. Israël accuse finalement le Jihad islamique d’être à l’origine d’un tir de roquette manqué, et le porte-parole de l’armée israélienne compte bien le prouver. La prudence est donc de mise pour de nombreux gouvernement, alors que des manifestations pro-palestiniennes ont lieu dans de nombreux pays arabas, dans lesquelles on aperçoit des drapeaux israéliens brûlés. La NUPES semble être arrivée en fin de parcours. Un parti politique discrédité pour Fabien Roussel, et « mort » pour Yannick Jadot. Le Parti Socialiste a voté ce mardi un moratoire pour sortir temporairement de l’alliance des gauches. L’ancien Premier ministre, Bernard Cazeneuve, lui, jubile. Pendant ce temps-là, à l’Assemblée nationale, les députés devaient voter le budget de l’année à venir. L’occasion d’assister comme à l’accoutumée à des scènes plutôt cocasses.
En savoir plus sur Julien Bellver

Quotidien
12m

Quotidien

À suivre